Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit : Kevin Durant, toujours aussi facile

Malgré sa grave blessure, Kevin Durant est toujours l’arme offensive ultime, capable de sanctionner de n’importe quelle zone du terrain avec une incroyable facilité.

Avec ses 32 points, 14 passes et 12 rebonds pour ses débuts avec Brooklyn, James Harden a déjà montré tout ce qu’il pouvait apporter, mais c’est bien Kevin Durant qui a écœuré le Magic.

« Quand KD joue comme ça, il n’y a pas grand-chose à faire », reconnaissait ainsi Nikola Vucevic après le match.

« The Beard » à peine arrivée, lui et KD ont tenté de retrouver leurs automatismes à la volée, ce qui les a conduits, surtout en première mi-temps, à multiplier les passes et donc les balles perdues. Mais l’ancien Rocket a rapidement simplifié les choses pour trouver son partenaire, qui avait la main chaude, surtout après la pause.

« C’était incroyable », réagissait d’ailleurs l’ailier au sujet des débuts de James Harden. « On pouvait voir qu’il essayait de trouver la meilleure façon d’être utile en début de match. Je pense qu’on était tous trop concentrés sur les passes, pour que tout le monde soit à l’aise. Quand il est revenu dans ce qu’il fait de mieux, en étant agressif, ça a ouvert le jeu pour tout le monde. »

Kevin Durant n’a pourtant besoin de personne pour qu’on lui ouvre le jeu, son jeu poste bas et ses tirs en première intention à 3-points pouvaient punir n’importe quelle défense, et n’importe quel défenseur.

Mais avec un James Harden capable d’attirer les défenses à ses côtés, le MVP 2014 a pu bénéficier de davantage d’espaces, et faire très, très mal au Magic, qui n’a pu que constater les dégâts : 42 points à 16/26 au tir, dont 5/8 à 3-points, 4 rebonds et 5 passes décisives (mais 6 balles perdues).

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |