Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2020 : les Raptors testent deux meneurs de jeu

Avec leur 29e choix, les Raptors pourraient sélectionner un meneur de jeu, et ils ont testé Malachi Flynn (1m85, 22 ans) et Devon Dotson (1m85, 21 ans).

Pour la première fois depuis 2017, les Raptors possèdent un premier tour de Draft avec le 29e choix, et la franchise reste sur plusieurs coups de maître avec par exemple Pascal Siakam en 2016 puis OJ Anunoby en 2017. Les champions 2019 ont quelques besoins pour la saison prochaine, et ils sembleraient qu’ils visent un meneur de jeu pour épauler Kyle Lowry et peut-être anticiper un départ de Fred VanVleet.

The Undefeated révèle ainsi que, dimanche, les dirigeants et le staff de Nick Nurse ont testé Malachi Flynn (1m85, 22 ans) et Devon Dotson (1m85, 21 ans). Le premier tournait à 17.6 points, 5.1 passes et 1.8 interception de moyenne avec San Diego State, l’ancienne fac’ de Kawhi Leonard.

Pour l’instant, son nom circule en début de second tour, et c’est le détenteur du trophée « Player Of The Year » de la Mountain West Conference, mais aussi celui de meilleur défenseur. C’est donc un meneur complet, et il était le leader d’une équipe qui a remporté 26 matches de suite, avant de s’incliner fin février face à UNLV.

Spécialiste du pick-and-roll et déjà à l’aise à distance NBA pour le 3-points, il souffre en revanche d’un physique frêle, et il lui faudra se renforcer du haut du corps pour espérer se faire une place en NBA.

Produit de l’Etat de Washington, il a déjà 22 ans, et son « expérience » peut être un plus pour Toronto.

Également attendu au début du second tour, Devon Dotson tournait à 18.1 points, 4.1 rebonds et 4 passes par match avec Kansas. Ce n’est pas du tout le même profil puisqu’il s’agit d’une pile électrique, à l’aise sur contre-attaque et pour casser les lignes. Il possède de gros appuis, et contrairement à Malachi Flynn, il va chercher les fautes, n’hésitant pas à s’appuyer sur les intérieurs adverses ou à tenter des « circus shot » compliqués dans la peinture.

À l’inverse, son shoot extérieur est moyen, et c’est pour cette raison qu’on a un doute sur les comparaisons avec Devonte’ Graham, lui aussi sorti de Kansas. La mécanique est lente, et il a les pieds dans le béton. Pas le genre à faire du catch-and-shoot en sortie d’écran sur la tête de son défenseur.

Il s’agit donc de deux profils différents, et les Raptors doivent évidemment avoir une idée en tête.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés