Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

À quoi va ressembler le calendrier de la prochaine saison ?

Avec une Draft programmée pour le 18 novembre, la NBA se donne un mois pour trouver un accord avec l’union des joueurs, et envisager le calendrier de la prochaine saison.

La NBA a réussi son pari : la saison 2019/20 est allée à son terme, et la sécurité sanitaire des joueurs et des coaches a été totale sans aucun cas positif en 100 jours. La « bulle » a tenu, et en dépit de quelques allers-retours des joueurs, puis l’arrivée de proches, la stratégie mise en place a porté ses fruits. C’est une immense réussite, mais il faut déjà se plonger dans la suivante.

Adam Silver a été clair, et les joueurs y sont favorables : une saison dans une ou plusieurs « bulles » n’est pas une solution. Dans l’idéal, la NBA souhaite débuter la saison lorsque les salles pourront accueillir du public. « Notre premier objectif est de faire revenir les fans dans les salles. Je pense qu’en travaillant avec le syndicat des joueurs, si nous pouvions retarder un peu le début de saison, cela augmenterait les chances d’avoir des fans dans les salles, et c’est ce que nous visons. »

« Décembre n’a pas de sens »

Concrètement, un début de saison qui coïnciderait avec Noël, date clé, est du domaine de l’improbable. C’est l’idéal, mais ce n’est pas réaliste, et c’est Adam Silver qui l’a annoncé en septembre. « Ma meilleure estimation, et même si on parlera de saison 2020/21, c’est que la saison ne débutera pas avant 2021. On avait dit il y a une semaine que le plus tôt possible serait Noël, mais plus j’en apprends et plus j’écoute Dr Fauci comme ce matin, je continue de croire que janvier est le meilleur compromis ».

Une analyse partagée par Michele Roberts, la directrice de l’union des joueurs.

« Si nous finissons en octobre, décembre n’a pas de sens. Des discussions importantes doivent avoir lieu sur le sujet. Je pense que janvier est une possibilité. Je pense qu’après les vacances… car beaucoup de nos équipes ont perdu leur été avec leurs familles et on ne peut pas zapper les vacances. Nous ne voulons pas que nos joueurs soient privés de cette période. Le Martin Luther King Day est symboliquement fantastique, au regard de la position des joueurs face aux problèmes de justice sociale. »

Le « Martin Luther King Day », c’est le lundi 18 janvier 2021, et The Athletic considère qu’il s’agit de la date théorique du début de la prochaine saison. En conséquence, la NBA peut voir venir, et nos confrères rapportent que la ligue se donne un délai de huit semaines pour effectuer un rétro-planning. En gros, si le « MLK Day » est la date choisie pour la soirée d’ouverture, en coulisses, les choses sérieuses débuteront mi-novembre.

Justement, mi-novembre, le 18 exactement, il y aura la Draft, l’unique date connue pour l’instant. Même l’ouverture de la « free agency » reste inconnue puisque les deux parties doivent d’abord discuter du « salary cap » dont le montant sera minoré par les tensions avec la Chine, et bien sûr la crise économique engendré par le Covid-19.

« Si on applique la formule classique de l’accord collectif, il y a aura une contraction énorme du salary cap et de la luxury tax », a prévenu Adam Silver. « Non seulement ça va faire des ravages sur les plans à long terme des équipes, mais alors qu’un tiers des joueurs sont free agents, ça va créer une injustice énorme alors qu’il n’y a pas de marge salariale pour ces joueurs en quête d’un contrat. »

Idéalement, le marché des transferts devrait s’ouvrir vers le 1er décembre, ce qui laisserait environ sept semaines pour recruter puis organiser le « training camp ». Rappelons d’ailleurs qu’il n’y aura pas de « summer league » pour les rookies, et peut-être que la NBA acceptera l’idée d’un camp plus long, ou de davantage de matches amicaux pour leur permettre de mieux s’intégrer et s’habituer au basket pro. Mais aussi et surtout pour se remettre en jambes puisque les basketteurs universitaires n’ont plus joué depuis mars.

Limiter les déplacements

Ensuite, Adam Silver a été très clair, il y aura 82 matches. Pas question de rogner sur la saison régulière. En revanche, à l’instar du baseball, et à la fois pour limiter les déplacements en cette période de crise sanitaire et gagner quelques jours sur la durée de la saison, la ligue envisage de grouper les matches entre deux mêmes équipes.

Si les Lakers doivent jouer deux fois à Sacramento dans une saison, il faut s’attendre à ce que ces deux matches se disputent en 48 heures. On peut aussi s’attendre à ce que les « road trip » d’une conférence à l’autre soient rallongés pour permettre à une franchise de disputer un maximum de matches. L’équation est simple : chaque franchise dispute 15 matches sur la côte opposée. À la NBA de les grouper du mieux possible.

The Athletic rapporte que la NBA envisage de contraindre chaque franchise à jouer quatre matches par semaine, ce qui donnerait une saison régulière de 21 semaines. On peut dire 22 si on insère le All-Star Game. Habituellement, la saison régulière se dispute sur 25 semaines, et la NBA pourrait donc déjà récupérer trois semaines.

Les Jeux olympiques ne sont pas une priorité

Ce qui nous amène à des playoffs qui débuteraient la semaine du 25 juin. Habituellement, c’est la période de la Draft, et elle devrait donc être à nouveau décalée. Ensuite, des playoffs classiques, sur deux mois, avec une fin théorique fin août. Ce qui, forcément, empêchera certains joueurs d’aller aux Jeux olympiques de Tokyo, prévu pour débuter le 23 juillet 2021. Team USA pourrait décider de monter un effectif de 12 joueurs en les sélectionnant parmi les équipes éliminées des playoffs avec un camp qui débuterait en juillet.

Quid des joueurs étrangers ? C’est le grand problème, et Evan Fournier a révélé que ça l’inquiétait sérieusement. On a vu cette semaine que les Italiens souhaitaient que le syndicat des joueurs négocie une fenêtre de pause pour les tournois pré-olympiques. Pour des questions d’assurance, c’est peu probable.

Résultat : la saison devrait donc se terminer fin août. Juste avant le début de la saison de NFL, et c’est l’idéal pour la NBA qui souffre de la concurrence médiatique. La Draft devrait avoir lieu début septembre 2021, et si la pandémie est contrôlée, voire oubliée, la NBA pourrait définitivement valider un début de saison fin décembre. C’est le souhait de certains dirigeants depuis quelques années, et selon Michele Roberts, la directrice du syndicat des joueurs, on peut peut-être enterrer l’idée d’un retour à un calendrier classique de novembre à juin : « Même avant la crise du Covid, il y avait des discussions au sujet de commencer la saison plus tard » rappelait-elle il y a quelques jours. « Pourquoi se mesurer à la NFL pendant l’automne ? Pourquoi ne pas débuter la saison aux alentours de Noël ? Il se pourrait très bien que le calendrier de la saison régulière change, et pas tellement à cause du Covid, mais davantage parce qu’on a la possibilité de l’expérimenter. Je ne parierais pas sur un retour à la normale. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés