Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

LeBron James veut interdire aux Lakers le moindre relâchement

En dehors de l’énorme séquence infligée au Heat, à cheval sur trois quart-temps, la superstar, perfectionniste, estime que son équipe aurait dû mieux faire pour démarrer et finir la rencontre.

Il a gardé le visage ferme. Malgré la large victoire de ses troupes, LeBron James n’a laissé transparaître aucune satisfaction en quittant le parquet ou en s’exprimant en conférence de presse. Le message semble clair : les Lakers n’ont fait qu’un pas vers le titre, il leur en reste trois autres à poser.

« Nous avons encore beaucoup à faire. Le job n’est pas terminé. On ne se satisfait pas de gagner un match, c’est aussi simple que ça », résumait-il en quelques mots. Et avant même de penser à la suite, le leader californiene entend d’abord réétudier cette première manche.

Plutôt que de saluer l’effort de son équipe, sur les 24 minutes qui ont mis KO le Heat, LeBron James retient les passages à vide des Lakers. Dans les six premières minutes où Los Angeles s’est retrouvé mené (23-10), et dans le « garbage time » où Miami a pu réduire l’écart en remportant le dernier quart-temps (31-23).

Encore mieux faire

« Je crois qu’on peut apprendre tellement plus d’une victoire que d’une défaite. J’ai hâte qu’on se retrouve demain pour étudier la vidéo et voir comment on pourrait mieux gérer les passages à vide qu’on a connus. En particulier dans le quatrième quart-temps et dans les six premières minutes du premier où on aurait pu tellement mieux faire défensivement et offensivement. »

Pressé d’analyser les images avec son groupe, James prévoyait aussi de consulter lui-même la vidéo dès hier soir, à l’issue du match. En somme, le « King » ne veut aucun relâchement.

Le message vaut pour ses coéquipiers qui, comme souvent depuis le début de ces playoffs, se sont montrés très actifs sur leur banc. On les a beaucoup vus debout à gesticuler et célébrer les paniers. Attention à l’excès de confiance ?

« L’expérience est le plus formateur dans la vie, » a noté LeBron James. « J’ai connu des moments dans ma carrière où vous avez tout le momentum possible et l’impression de maîtriser le jeu, et une action ici ou une autre là peut changer le cours d’une série ou d’un match. »

Un précédent avec le Heat en finale

L’intéressé a un exemple bien précis en tête : le Game 2 des Finales NBA 2011 où il affrontait les Mavs avec le Heat. « D-Wade a rentré un tir à 3-points juste devant leur banc. Je crois qu’on s’était retrouvé avec 13 ou 17 points d’avance avec ce tir. À partir de ce moment-là, Dallas avait enchaîné une séquence de malade qui s’était terminé sur un lay-up main gauche de Dirk Nowitzki pour voler le match. Je n’ai pas oublié tout ça. »

Dwyane Wade avait effectivement gardé les bras au ciel, ce soir-là, après un tir primé pour donner 15 points d’avance à son équipe à sept minutes du terme, un geste qui avait fait parler. Mais Dallas avait renversé la partie pour arracher cette manche grâce à l’Allemand, avant de finalement remporter le titre (4-2).

Pas question de connaître une séquence similaire dans cette finale donc. « Je parle toujours de l’expérience comme du meilleur professeur dans la vie, et j’ai vécu beaucoup de choses. C’est ce qui me pousse à être ce que je suis aujourd’hui, c’est de pouvoir vivre ces expériences », a conclu LeBron James.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés