Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmy Butler et le Heat fatigués de courir après le score

Pour la troisième fois de suite, Miami a accusé un retard face à Boston. Sauf que contrairement aux deux derniers matches, cette fois-ci, les troupes d’Erik Spoelstra n’ont pas réussi à remonter.

Le Heat allait-il pouvoir refaire le coup ? Après avoir remonté un écart de 14 points dans le Game 1, puis de 15 points dans le Game 2, les joueurs d’Erik Spoelstra ont de nouveau pris du retard à l’allumage et ont même compté 20 points de retard en dernier acte.

Mais, finalement, les Celtics ont été plus solides que dans les deux dernières manches et ont remporté ce Game 3. Le Heat mène toujours 2-1 mais trois fois, il a été bousculé en début de match.

« On doit commencer le match comme on commence le dernier quart-temps », prévient Bam Adebayo à ESPN. « Je n’ai pas l’impression qu’on soit ce type d’équipe qui peut chercher les solutions pendant toute la première mi-temps avant d’appuyer sur le bouton en troisième ou quatrième quart-temps pour changer les choses. On n’est pas comme ça. On doit faire mieux, pour éviter de se retrouver avec un écart à combler. »

« C’est à nous, les joueurs, de corriger ça »

Les troupes de Brad Stevens ont gagné le premier quart-temps 31-22 et ont ensuite tenu. Le Heat s’est rapproché, mais n’a jamais réussi à passer devant pour faire totalement douter les Celtes.

« C’est épuisant de constamment courir après le score », analyse Jimmy Butler. « Surtout contre une équipe comme Boston. On n’a pas joué assez dur. On ne s’est pas aidé, on n’a pas fait la passe de plus. C’est à nous, les joueurs, de corriger ça. »

Les Celtics savaient qu’ils avaient les armes pour dominer cette équipe. Il fallait simplement trouver un moyen de conserver une certaine concentration et de ne surtout pas déjouer alors que l’écart était bien installé.

Cette fois-ci, le Heat n’a pas réussi son comeback et comme les Floridiens ne pourront pas toujours venir, il ne faut pas que cela devienne une vilaine habitude.

« Ce sont les playoffs donc il faut faire avec ce qui se présente devant vous », résume le coach de Miami. « Les Celtics sont arrivés avec une grande intensité, le mérite leur revient. Ils ont été réguliers pendant une majorité du match et on a couru après eux. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés