Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jamal Murray et Donovan Mitchell, duel le plus prolifique de l’histoire sur une série de playoffs

66.7 points de moyenne en cumulé, 475 au total, 65 tirs primés : les deux hommes ont atteint des sommets en termes de scoring lors de leur duel au premier tour.

C’est fini. Il fallait un gagnant, et ce sont les Nuggets qui s’imposent 4-3 face à Utah après avoir été menés 3-1.

Quelle série offerte par les deux franchises, rendue formidable par deux duels : celui entre Nikola Jokic et Rudy Gobert à l’intérieur, et surtout celui entre Jamal Murray et Donovan Mitchell à l’extérieur.

Tous les deux étaient au sommet de leur art avec finalement 31.5 points à 55% dont 55% de loin pour le premier et 36.2 points à 53% dont 52% de loin pour le second. Avec 33 tirs primés sur une série, celui-ci bat au passage d’une unité le record détenu par Stephen Curry – que Jamal Murray égale, lui.

Jamais un duel n’avait été aussi prolifique dans l’histoire, les deux hommes ayant effacé Jerry West et John Havlicek des tablettes avec 475 points en sept matchs.

Ils se placent par ailleurs aux première (101 dans le Game 4), troisième (94 dans le Game 6) et quatrième places (93 dans le Game 1) au nombre de points combinés par deux adversaires sur un match. Un duel épique emprunt de respect : c’est Jamal Murray qui est allé le premier réconforter Donovan Mitchell après le buzzer.

« C’était un duel incroyable. Il porte son équipe à chaque match, victoire ou défaite » détaille ainsi le meneur des Nuggets de son adversaire. « Il se bat et il faut respecter ça. On se parle en dehors des terrains aussi. On est tous les deux chez adidas, on se voit souvent. Je le respecte beaucoup. C’était une super bataille et ce ne sera pas la dernière : on espère s’affronter encore longtemps. Il élève mon niveau de jeu, j’élève le sien. On se tire la bourre et c’est fun. On tire le meilleur de l’autre. »

Une vision totalement partagée par l’arrière du Jazz, qui a marqué 254 points sur la série, le huitième total de l’histoire, le plus haut depuis 1977, mais qui repart avec la défaite.

« Ce n’est que le début » a-t-il martelé en conférence de presse pour consoler les fans du Jazz et les rassurer quant à son avenir dans l’Utah. Ce n’est aussi que le début de cette rivalité entre les deux joueurs de 23 ans.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés