Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Lonnie Walker IV se confie sur les viols dont il a été victime dans son enfance

À seulement 21 ans, l’arrière des Spurs a eu le courage de prendre la parole publiquement sur son très lourd passé.

En le voyant se faire couper son emblématique coiffure, on peut comprendre l’émotion de Lonnie Walker IV : l’arrière des Spurs, reconnaissable entre mille avec sa coupe de cheveux, les laissait pousser depuis le CM2.

Mais ce qu’on a appris quelques heures après la publication de la vidéo, c’est que ce moment était une véritable catharsis pour le basketteur de 21 ans.

« La vraie raison pour laquelle j’ai commencé à me laisser pousser les cheveux en CM2, c’est que c’était un moyen de me cacher » écrit-il sur Instagram. « Cet été-là, j’avais beaucoup de famille autour de moi. J’ai été harcelé sexuellement, violé, on a abusé de moi. Je m’y suis même habitué car à cet âge-là, je ne savais pas ce que c’était. J’étais un gamin crédule et curieux qui ne connaissait pas le vrai monde. Je me disais que mes cheveux étaient quelque chose que je pouvais contrôler. Je pouvais en faire ce que je voulais, ils étaient à moi. Et ça m’a donné confiance en moi. »

Une prise de parole extrêmement courageuse qui rappelle celle de Kenyon Dooling en 2012. Sauf qu’à l’inverse de l’ancien Celtic, ou encore de Kevin Love et DeMar DeRozan qui se sont également livrés concernant leurs démons, brisant le tabou des troubles mentaux, Lonnie Walker IV est en début de carrière.

Mais le confinement et l’absence de basket ont réveillé des émotions dont il voulait désormais se débarrasser.

« Récemment, je n’étais pas au mieux. Ces vieilles histoires me sont revenues à l’esprit, et ces démons m’ont épuisées mentalement. À cause du virus, j’ai commencé à me regarder dans la glace, pour savoir qui j’étais vraiment derrière ces portes fermées. Pour la faire courte, j’ai trouvé la paix et le bonheur en moi, grâce à Dieu. J’ai pardonné tout le monde, même les personnes qui ne le méritaient pas. Pourquoi ? Parce que c’est un poids mort. Le temps n’attend pas, pourquoi devrais-je gâcher le mien pour ça ? »

« C’était bien plus qu’une coupe de cheveux. Elle représentait ma volonté de cacher l’insécurité que je ressentais. Mais ça va mieux que jamais. Adieu le passé, bonjour l’avenir, j’ai rasé ma peau mentalement, émotionnellement, physiquement et spirituellement » liste ce nouveau Lonnie Walker IV, dont la prise de parole pourrait en libérer d’autres. « La vie est toujours dure. Il faut jouer avec les cartes qu’on nous a données et essayer d’en faire une main gagnante. Et quand tu perds, ce n’est jamais une défaite, c’est une leçon. Je vais couper un moment pour continuer à traverser tout ça, sachez juste que je vous aime tous. Paix, amour et bonheur. »

Voir cette publication sur Instagram

The real truth as to why i started doing this early 5th grade, it was a cloaking device for me. During the summer of my 5th grade year I was around more family. Some that names will be left alone I was around more. I was sexually harassed, raped, abused, I even got accustomed to it because being at that age you don’t know what is what. I was a gullible curious kid that didn’t know what the real world was. I had a mindset that my hair was something that I can control. My hair was what I can make and create and be mine. And it gave my confidence. As of recently I wasn’t at my best. Previous History popping up in my head and it sucked mentally “demons”….. because of this virus, I began to truly look at myself in the mirror and see who I truly was even behind closed doors. Long story short I have found peace and internal happiness through this journey god willingly. I forgave everyone even the people that don’t deserve it why? Because it’s dead weight. Time doesn’t wait on anyone so why should I waste my time on it ? Me cutting my hair was more than a cut. My hair was a mask of me hiding the insecurity’s that I felt the world wasn’t ready for. But now better then ever. Out with old. In with the new. I have shed my skin mentally, emotionally, physically, and spiritually. Life will always be hard. Gotta play with the cards your dealt with and try and make a winning hand. And if you lose. It’s never a lost. It’s a lesson 🙏🏾. I’m gonna be off this for awhile still growing through this. Just know I love each and everyone one of y’all. Peace love and happiness 💕🙏🏾

Une publication partagée par Lonnie Walker IV (@buddah) le

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés