NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ATL41
LAC44
HOU19
WAS24
UTH
NYK3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • UTA1.13NEW6.45Pariez
  • CLE1.65DET2.25Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Charles Barkley vraiment attristé par la perte de son amitié avec Michael Jordan

Depuis huit ans, Michael Jordan et Charles Barkley ne se parlent plus, et l’ancien joueur vedette des Sixers et des Suns le regrette car il n’a pas le sentiment d’avoir fait quelque chose de mal.

Comme toute la planète basket, Charles Barkley regarde chaque dimanche « The Last Dance » et plus particulièrement les deux derniers épisodes puisqu’ils concernent notamment la « Dream Team » et la finale face aux Suns. À l’époque, Michael Jordan et Charles Barkley sont les meilleurs amis du monde. Ils se connaissent depuis les années 80 et la préparation des Jeux olympiques 1984. En froid avec le coach Bobby Knight, « Sir Charles » n’avait pas été retenu dans l’effectif final, mais une amitié était née pendant ce stage de quelques jours.

Depuis, l’un est devenu propriétaire d’une franchise, tandis que l’autre est l’un des consultants TV les plus médiatisés, payé pour commenter l’actualité de la NBA. Jusqu’en 2012, tout allait bien, puis un jour, Charles Barkley s’est lâché sur le gestion de son pote à la tête de la franchise de Charlotte.  « C’est le meilleur joueur de tous les temps, mais évidemment il n’a pas bien pris certaines choses que j’ai dites sur ses qualités de manager, et c’est malheureux. Mais j’ai un boulot à faire » expliquait-il il y a quelques années.

« Il a mon numéro. Il peut m’appeler »

À l’époque, Charles Barkley reproche à Michael Jordan de s’entourer de dirigeants sans grande personnalité qui disent « oui » à tout ce qu’il fait. Des « yes men » comme on les appelle outre-Atlantique.

« C’est ce que j’avais déclaré. Il y a trop de « yes men » autour de lui. Ils veulent des jets privés. Ils veulent les dîners. Ils seront toujours des « yes men ». Je ne lui souhaite que le meilleur, mais je pense que j’avais raison. Ça ne devrait pas arriver car je n’ai rien fait de mal« .

Depuis cette déclaration, Michael Jordan n’a pas pardonné à son ami, et Charles Barkley en est triste comme il l’a expliqué sur une radio de Chicago. « Ce gars a été comme mon frère pendant, disons, quelque chose comme vingt ans. Au moins vingt ans… Et je suis vraiment triste. Mais il reste pour moi le meilleur joueur de tous les temps. Je ne peux rien y faire. Il a mon numéro. Il peut m’appeler. »

Mais Michael Jordan n’appelle pas, et depuis huit ans, il garde en travers de la gorge cette critique de son « ami ».

« Ce qui m’ennuie le plus dans tout ça, c’est que je ne pense pas avoir dit quoi que ce soit de mal. Je suis quasiment sûr d’avoir dit : « Même si j’aime Michael, tant qu’il n’arrêtera pas d’engager ses meilleurs potes et des lèche-culs, il n’aura jamais de succès comme dirigeant ». Je me souviens très bien avoir dit ça. Et ce qui m’énerve encore plus, c’est que Phil Jackson avait dit exactement la même chose plus tard. »

Et Phil Jackson et Michael Jordan sont toujours amis…

« Très peu d’amis sont vraiment francs avec vous. Et c’est très compliqué pour n’importe quelle célébrité, et surtout pour quelqu’un de sa stature » poursuit Charles Barkley. « Mais je pensais que c’était ce qui faisait qu’on était de très bons amis. Du genre : « Je peux demander quoi que ce soit à Charles, il me répondra franchement ». Mais ça fait partie de mon boulot comme consultant. Je ne peux pas aller sur les plateaux et dire que Michael fait un boulot fantastique uniquement parce que c’est un ami comme un frère. Ce serait hypocrite. »

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi