Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pas de public dans les salles avant 2021 ?

Pour les maires de Los Angeles et New York, il est inimaginable de remplir des stades et des salles tant que virus circule encore.

C’est désormais une certitude : si les sportifs retrouvent les terrains dans quelques semaines, ce sera dans des stades vides. En NBA, les joueurs commencent à se faire une raison, et il leur faudra même s’y habituer pendant plusieurs mois. C’est le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, qui prévient que ça pourrait durer jusqu’en 2021.

« C’est difficile d’imaginer qu’on puisse se réunir par milliers dans un avenir proche, et je pense donc qu’il faudra s’y préparer jusqu’à l’année prochaine » a-t-il déclaré mercredi à CNN. « Je pense qu’on n’a jamais autant souhaité que la science avance plus vite, mais tant qu’on n’a pas de vaccin, une sorte de traitement pharmaceutique ou d’immunité collective, la science reste de la science. Les dirigeants de la santé publique ont été très clairs, il y a des kilomètres et des kilomètres de chemin avant qu’on puisse revenir dans de tels environnements. Mais j’espère qu’on pourra regarder les événements sportifs sans public à la télévision. »

« La dernière chose que je souhaite faire, c’est de placer 10 000, 20 000 ou 50 000 personnes dans un même endroit »

À des milliers de kilomètres là, même discours chez Bill de Blasio, le maire de New York, dont la ville est l’épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis. « Avant même d’envisager, même un petit peu, de relâcher les consignes de distanciation sociale, je veux voir dans ma ville, des progrès réelles et constants » a prévenu l’élu, toujours sur CNN. « Je veux bien sûr que les gens retournent au travail. Je veux que les enfants retournent à l’école. Mais je pense qu’il faudra des mois pour en arriver là dans la globalité. Et la dernière chose que je souhaite faire, c’est de placer 10 000, 20 000 ou 50 000 personnes dans un même endroit. C’est comme si on faisait exactement l’inverse de ce qu’il faut faire en termes de distanciation sociale. »

Toujours mercredi, le docteur Anthony Fauci, conseiller de Donald Trump, et considéré comme l’un des plus grands spécialistes américains sur les maladies infectieuses, imagine le même scénario pour un retour du sport en juillet. « Il y a un moyen de le faire : personne ne vient au stade. Placez les joueurs dans les grands hôtels, où que vous vouliez jouer, faites en sorte qu’ils soient très bien surveillés… Faites-les tester chaque semaine et assurez-vous qu’ils ne finissent pas par s’infecter mutuellement ou leurs familles, et laissez-les disputer la saison.« 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

LA Clippers en 1 clic

New York Knicks en 1 clic

Los Angeles Lakers en 1 clic

Brooklyn Nets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés