Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.48MIA2.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Aux commandes sur le banc, Tim Duncan était dans le fauteuil du patron

Même si elle reste symbolique sur le plan statistique, l’ancienne légende des Spurs a signé sa première victoire sur un banc contre les Hornets.

Il avait déjà connu ça, le 16 novembre 2019 contre les Blazers, mais c’était pour une fin de match, avec une défaite à la clé. Là, à Charlotte, Tim Duncan a dirigé en intégralité une rencontre, avec l’absence de Gregg Popovich pour des raisons personnelles.

Les Spurs l’ont emporté dans la douleur, pour offrir à leur ancien MVP sa première victoire sur un banc. Même si elle sera ajoutée au compteur de Gregg Popovich comme c’est le cas lorsqu’un assistant assure l’intérim exceptionnellement. Néanmoins, l’expérience reste intacte pour l’assistant coach, devenu roi le temps d’une soirée.

« C’est le jour et la nuit d’être dans le fauteuil du patron », raconte Tim Duncan. « Mais pour dire la vérité, je n’y étais pas totalement. On a des assistants avec Becky Hammon, Will Hardy et Mitch Johnson. Ce dernier a préparé le match pour nous, Becky et Will ont annoncé les systèmes, et moi j’étais le seul debout à crier des trucs absurdes sur les gens. On a coaché en comité et cela aurait pu être chacun d’entre nous, les choses auraient été les mêmes. »

« Il a cette présence qui fait que tout le monde écoute ce qu’il a à dire »

Pour son adversaire du soir, James Borrego, ce n’est pas la même chose de voir son ancien joueur prendre les commandes sur le banc. Pour rappel, le coach des Hornets est un ancien assistant de Gregg Popovich et il a dirigé Tim Duncan dans sa dernière saison, en 2015-2016. « Je suis habitué à le voir avec le numéro 21 sur le dos », se souvient le technicien de Caroline du Nord. « Là, il porte un costume. »

Comme pour son premier passage sur le banc, en novembre dernier, Tim Duncan a fait du Tim Duncan. C’est-à-dire en affichant une attitude sobre, sans excès, sans un mot plus haut que l’autre. Même si le match était tendu et qu’il a fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les Texans dominer les débats et l’emporter de justesse (103-104).

« Il a cette présence qui fait que tout le monde écoute ce qu’il a à dire. Il est très calme dans ces situations », constate Patty Mills. « C’était fun surtout pour un joueur comme moi, qui a eu le privilège de jouer contre Duncan », ajoute DeMar DeRozan. « Je l’écoute désormais comme coach et c’était génial. »

Gregg Popovich, dont on ne sait pas s’il a fait le voyage vers Charlotte, devrait rapidement revenir. Contre Brooklyn vendredi soir par exemple. « Pop va revenir et je serai heureux de lui redonner la main », conclut Tim Duncan.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés