Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les leaders des Bulls perdus dans l’arène

Zach LaVine et Lauri Markkanen ont affiché leurs limites cette nuit, en s’effondrant dans le « money time » face aux Bucks.

Si proches, si loins… Les Bulls ont pendant très longtemps tenu tête à l’un des leaders de leur conférence, les Bucks. À six minutes près, ils auraient pu s’offrir une chance de l’emporter. Mais ce « money time » leur a été absolument fatal : un 17-2 infligé par les visiteurs pour terminer la rencontre.

Zach LaVine a bien tenté de prendre ses responsabilités, en vain. Son compère, Lauri Markkanen, hormis s’empaler dans les bras de Brook Lopez en attaque, ou à subir le physique de Giannis Antetokounmpo au poste, n’a pas davantage pesé sur cette fin de rencontre.

Chicago avait pourtant besoin d’un leader pour finir cette rencontre. « Ils ont le MVP chez eux, il a fait son job, pas nous« , tranche Zach LaVine. « Ça va être compliqué si les leaders de l’équipe, Lauri et moi, ne jouons pas à notre niveau. Ça se comprend quand il te manque beaucoup de points et du jeu. »

Tous les titulaires de Chicago ont failli cette nuit, en particulier la paire précitée qui en termine avec seulement 20 points en cumulé, avec un 6 sur 28 aux tirs des plus dérangeants. Jim Boylen rappelle que les Bucks disposent d’un joueur vedette, qui a d’ailleurs rentré autant de tirs… que le cinq majeur adverse, là où Chicago cherche encore ce joueur : « On n’y est pas encore. »

La frustration s’accumule chez Lauri Markkanen

Pour le moment, cela ne peut pas être Lauri Markkanen qui poursuit son début de saison très compliqué en termes d’adresse. « C’est frustrant« , qualifie l’intérieur, qui a même manqué un dunk tout cuit. « Je n’ai jamais connu ce genre de série, non seulement sans rentrer de tirs à 3-points, mais en manquant des layups. C’est très frustrant mais je dois garder la tête haute, en sachant que j’ai travaillé trop dur pour cela ne se retourne pas. »

« Il ne cherche pas d’excuses« , poursuit son coach, repoussant l’idée que le travail musculaire estival du joueur ait un impact sur son adresse. « Et tant que je vois un gars bosser et être concerné, je crois qu’il va mieux jouer et redevenir le joueur qu’on pense qu’il peut être. Il doit mieux jouer, on doit mieux jouer. »

Récemment, le coach avait dévoilé que le Finlandais souffrait des muscles obliques, une blessure qui lui permettait de jouer mais qui le gênait en permanence. De quoi expliquer son mauvais début de saison ?

Zach LaVine et Lauri Markkanen gardent dans tous les cas le soutien de leur coach, qui entend leur montrer : « Je suis toujours en train de développer ces deux jeunes. Et je vais continuer de le faire et leur apprendre à gagner des matches. Je crois en eux deux. Je crois qu’ils sont importants dans ce qu’on fait. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés