Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC55
WAS57
BRO20
ORL28
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Malgré les malheurs des Pelicans, Jrue Holiday et J.J. Redick gardent le cap

Le meneur et le shooteur vétéran ont permis à la franchise de la Nouvelle Orléans de relever la tête au coeur d’un début de saison très compliqué.

Deux victoires en trois matchs, le bilan n’est pas fou mais les Pelicans s’en contenteront. Privé de Zion Williamson depuis le début de saison, Alvin Gentry doit désormais composer sans Brandon Ingram, Jahlil Okafor, Lonzo Ball, Derrick Favors, Darius Miller, Josh Hart et Frank Jackson. Pas l’idéal pour enchaîner trois matches en quatre jours.

Sur le ton de la rigolade, le coach de New Orleans a même proposé à l’ex-joueur Antonio Daniels, aujourd’hui consultant TV, de rechausser les baskets. « J’ai 20 minutes pour toi ce soir », lui a-t-il glissé hier avant d’affronter les Warriors, également largement décimés par les blessures.

On a retrouvé Jrue Holiday

À l’arrivée, les joueurs valides ont sauvé les meubles alors que le bilan commençait franchement à faire mauvais genre. Mieux, Jrue Holiday, en difficulté jusque-là au niveau de l’agressivité en attaque, a retrouvé le droit chemin en enchaînant une sortie à 36 points dans la victoire face aux Clippers et un match plein face aux Warriors cette nuit (22 points, 8 rebonds, 9 passes décisives).

De retour d’une blessure à un orteil, J.J. Redick a aussi retrouvé des sensations, terminant son meilleur match sous ses nouvelles couleurs avec 26 points (à 6/11 à 3-points). L’ex-chouchou du Magic a inscrit quatre paniers à 3-points en premier quart-temps pour mettre son équipe sur les bons rails et a scoré le 3-points de la victoire à une minute de la fin du match pour repousser définitivement Golden State.

Autre point de satisfaction malgré ce mauvais départ, alors que leur équipe est dans le dur : les deux joueurs ont profité de ces derniers matchs pour approfondir leur relation sur le terrain. Cette nuit, sur les huit paniers inscrits par J.J. Redick, sept provenaient d’une passe de Jrue Holiday.

Une entente prometteuse

« Je le cherche à chaque fois » a confié le meneur à NOLA.com. « À chaque fois, peu importe où il est. Ça n’a pas d’importance qu’il prenne le shoot ou pas. Il attire tellement de monde sur lui qu’il offre des situations de tirs aux autres. Quand il arrive à marquer avec, du genre, trois joueurs sur lui, c’est fou. C’est vraiment cool à voir. »

Limiter la casse en espérant que l’infirmerie se vide au plus vite, tel est l’objectif d’Alvin Gentry qui espère aussi que les joueurs valides, dont Jrue Holiday et J.J. Redick font partie, mais aussi les « two-way contract » Zylon Cheatham et Josh Gray, mis à contribution cette nuit, soient au meilleur de leur forme en attendant le retour des blessés. « Il n’y a rien qui puisse remplacer l’expérience, le fait d’apprendre de ses erreurs et voir ce que tu peux apporter pour aider l’équipe » conclut le coach des Pelicans. « Mais espérons que ce moment nous aidera en cours de route. Parce que quand on sera à nouveau en bonne santé, notre richesse de banc sera un atout bien plus précieux. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *