Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Nemanja Bjelica : « Nous n’avons pas perdu parce que nous étions arrogants »

L’ailier serbe, dont la sélection a été éliminée par l’Argentine en quart de finale, estime que lui et ses coéquipiers n’étaient pas prêts mentalement pour ce combat.

Après Cedi Osman, au tour de Nemanja Bjelica de s’excuser devant sa nation et devant « tous les gens qui croyaient en nous ». La Serbie vient de subir un sérieux camouflet en se faisant éliminer par l’Argentine alors que les Serbes partaient largement favoris dans cette rencontre et se posaient en sérieux candidats pour le titre mondial.

« On a une très bonne équipe mais vous savez ce que c’est, dans ce genre de tournoi, cela ne veut rien dire », regrette l’ailier en conférence de presse. « Nous avions peut-être une meilleure équipe que l’Argentine mais ils nous ont montré qu’ils voulaient plus cette victoire que nous. À cet instant précis. Ils méritent leur victoire ».

Mais que s’est-il passé chez les Serbes qui avaient survolé le début de compétition ? Dans ce match éliminatoire contre les Argentins, Nemanja Bjelica, auteur de 18 points dans la défaite (mais 5/17 aux tirs), estime que son équipe n’était pas prête, em> »surtout mentalement. Et surtout moi-même. J’en prends l’entière responsabilité. Je sais que nous sommes une équipe mais en tant qu’un des leaders… Je dois dire que j’ai joué comme de la merde ».

L’étiquette de favori ? « Ça n’aide pas »

Malgré ce raté collectif, le joueur des Kings continue de défendre son équipe, « un putain de super groupe de gars ». Il ajoute : « Nous n’avons pas perdu ce match parce que nous étions arrogants ou parce qu’on pensait qu’on était un groupe spécial. On ne s’est simplement pas préparé de la bonne façon ».

Son coach, Sasha Djordjevic, qui a salué son joueur Vasilije Micic pour être resté en Chine malgré le décès de sa mère, est revenu sur ce statut de favori qu’on a collé à la Serbie. « On est devenus favoris d’un seul coup », rappelle le sélectionneur. « Tout le monde disait que nous étions favoris et qu’on allait gagner. Parfois, ça n’aide pas. Au contraire. On pense peut-être parfois que ces gars sont durs, expérimentés et tout le reste. […] Comme Nemanja l’a dit, je suis fier de ces gars, de ce qu’on a fait. C’est un super groupe et je suis fier d’être leur coach ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés