Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Dennis Rodman aurait adoré jouer à l’époque des réseaux sociaux pour « devenir milliardaire »

Joueur le plus fantasque de l’histoire NBA, l’ancien intérieur des Pistons, des Bulls et des Spurs aurait aimé évoluer à l’époque des réseaux sociaux, dont il a été en quelque sorte le précurseur.

Ce mardi soir, le documentaire « Rodman : For Better or Worse » sera diffusé aux Etats-Unis. L’occasion pour l’ancien des Pistons ou des Bulls de faire un peu de promotion et de donner une interview à Bleacher Report.

Il explique notamment qu’avec ses aventures et styles fantasques dans les années 1990, il aurait adoré avoir les réseaux sociaux pour amplifier sa notoriété, déjà bien affirmée.

« J’aurais voulu que les réseaux sociaux, Instagram, TMZ et tout ça existent. Je serais milliardaire, putain ! J’ai été un des premiers à avoir eu des caméras de télévision chez lui. J’ai été le premier à faire de la télé réalité. Je ne savais même pas comment ça fonctionnait, mais je le faisais, tout simplement. »

« Je n’ai jamais eu honte de montrer ma vie »

Et cela donne des scènes loufoques. « J’ai eu Howard Stern (célèbre animateur radio) qui m’appelle à cinq heures du matin pour me demander ce que je fais chez moi. Je lui explique alors qu’il y a une soirée en bas mais que j’essaie de dormir. Il me répond que non, ce n’est pas vrai puisqu’il me voit à la télévision. J’avais oublié les caméras chez moi. Ensuite, MTV a mis en place le « Rodman World Tour Show ». C’était l’émission la plus populaire de l’époque sur cette chaîne. »

Dennis Rodman a été un précurseur chez les sportifs pour faire entrer les médias dans sa vie privée. Les réseaux sociaux auraient donc été parfaits pour lui, et cela lui aurait assuré une popularité encore plus grande et donc une après-carrière encore plus prolifique.

« Je n’ai jamais eu honte de montrer ma vie aux gens, comme on le fait aujourd’hui. Depuis 1996 je suis, je pense, le seul sportif à faire ça. Je me suis ouvert aux gens. Les gens font ça désormais car c’est cool. À l’époque, ça ne l’était pas, car les gens ne réalisaient pas qu’on allait voir autre chose que le basket. Des gens qui n’étaient pas fans de basket m’aimaient car je faisais tellement de choses en dehors des parquets. Pendant plusieurs années, j’ai été Dennis 24h/24h. Je dormais cinq ou six heures par jour, je sortais la veille des matches, j’arrivais à la salle d’entraînement à 6h du matin etc. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés