Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Trente ans après Michael Jordan, Kawhi Leonard livre sa version de « The Shot »

L’ailier des Raptors a tout simplement signé le premier tir au buzzer de l’histoire des Game 7, pour venir à bout des Sixers !

Trouver les mots pour décrire ce que le Scotiabank Arena vient de vivre n’est pas chose aisée. Un Game 7 terminé sur un « buzzer-beater », qui plus est avec on ne sait combien de rebonds sur le cercle, c’est quelque chose à voir. Et quelque chose qui ne s’était jamais vue jusqu’ici. Kawhi Leonard vient d’écrire une nouvelle page d’histoire.

Avant lui, on comptait seulement Michael Jordan, auteur, il y a 30 ans quasiment jour pour jour, d’un tir au buzzer synonyme de qualification dans le dernier match d’une série de playoffs. Mais c’était au premier tour et lors d’un Game 5.

À la différence de « His Airness », Kawhi Leonard a inscrit ce tir à domicile en mettant le feu à une arène prête à exploser.

Et à la différence de Michael Jordan, l’ailier a eu besoin d’un soupçon de réussite pour ce tir, dans le corner devant les bras de Joel Embiid. En rebondissant plusieurs fois sur le cercle, la balle a joué avec les nerfs de tous les acteurs. Comme si cette série ne voulait pas se terminer.

« Je pense que dans un premier temps, on s’est tous dit : Ah, ça ne s’annonce pas très bien », décrit Danny Green dans le vestiaire après la rencontre. « Puis ça a rebondi, on a fait : ‘OK’, puis un second rebond, ‘Oh merde, on a peut-être une chance’. Ça a probablement rebondi quatre ou cinq fois. C’est comme si le moment avait duré 30 secondes. Mais une fois qu’il est rentré, tout le monde a explosé. La salle toute entière. »

« C’était comme dans un film », compare Fred VanVleet. Réaction similaire pour Serge Ibaka qui, sur l’action, s’apprêtait à sauter pour tenter le « tip-in » qui aurait sans doute été trop tardif.

« C’était incroyable, je ne sais pas quoi en dire. Vous savez, j’ai joué avec des gars comme Russell (Westbrook) et KD (Kevin Durant) donc j’ai vu un paquet de shoots fous. Mais celui de ce soir ? Ouf ! À ce moment précis ? Wow. Celui-ci était incroyable. »

Aussi heureux que pour le titre de 2014 ?

Un destin heureux pour les Raptors qui n’est pas sans faire écho à ce fameux tir de Vince Carter, au buzzer du Game 7 de la fameuse série entre avec les Sixers en 2001. Celui de Vinsanity, trop long, n’était pas rentré à l’époque…

Kahwi Leonard raconte s’être retrouvé dans une situation similaire durant la série face au Magic, mais que cela s’était terminé par un « catch and shoot ». Avec quatre secondes à jouer cette fois-ci, il a eu le temps de dribbler de la ligne des 3-points pour aller s’enfermer dans le corner.

« On a dessiné la même action ce soir. Je savais que j’avais du temps pour me créer de l’espace, plutôt que simplement shooter en « catch-and-shoot ». Embiid était sur moi, il est plus grand et long que moi. Je suis parvenu à trouver un « spot » que j’aime et d’où je travaille. Je savais que je devais tirer haut. Quelques possessions avant celle-là, j’avais eu un tir similaire à 3-points mais c’était court. »

En plus du tir en lui-même, on retiendra toute l’émotion que Kawhi Leonard a affiché sur cette séquence. D’abord en s’accroupissant alors que la balle flirtait avec le cercle, et surtout en criant au cœur de la marée humaine venue déferler sur lui.

« La dernière fois que vous m’avez vu crier, c’était probablement lorsque nous avons gagné », se remémore Kawhi Leonard en référence au titre de 2014 avec les Spurs. « À chaque fois que je fais une expérience nouvelle, je vais probablement essayer d’afficher de l’émotion et la laisser s’exprimer. C’est arrivé ce soir, je n’avais jamais été dans cette situation. C’était génial, un super sentiment. »

Auteur de 41 points au total, Kawhi Leonard en a profité pour exploser son record de tirs tentés en carrière (16/39). « Ce match aurait pu être le dernier de la saison et j’aurais dû attendre quatre ou cinq mois avant de rentrer un nouveau tir en match », justifie-t-il, en avouant ne pas s’être senti préoccupé par ses nombreux ratés.

Ce n’est, de toute façon, pas ce qu’on retiendra de sa folle soirée. « C’est quelque chose à laquelle je vais pouvoir penser dans ma carrière », termine-t-il en évoquant ce tir.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés