Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Kyle Lowry : « Un Game 7 rend les choses un peu différentes car tout est magnifié »

Il y a trois ans, lors d’un Game 7 face au Heat, le meneur des Raptors avait sorti l’une des plus belles performances de sa carrière en playoffs.

Les détracteurs de Kyle Lowry ne se souviennent peut-être plus de ce match. C’était il y a trois ans, quasiment jour pour jour. Les Raptors et le Heat de Dwyane Wade et de Goran Dragic avaient dû se départager lors d’un Game 7, à l’issue duquel le vainqueur s’offrait une place en finale de conférence Est face aux Cavs. Ce soir-là, Kyle Lowry avait sorti le grand jeu : 35 points (11/20), 9 passes, 7 rebonds et 4 interceptions. Soit l’un de ses matchs les plus accomplis en playoffs, avec la victoire au bout.

Interrogé sur son souvenir de cette rencontre hors norme, Kyle Lowry, en passe de disputer un nouveau match couperet ce dimanche face aux Sixers, n’a évidemment pas oublié.

« Les Game 7, c’est ce pourquoi tu joues, pourquoi tu bosses. Ils comptent parmi les meilleurs matchs d’une carrière, parce que tu sais à quel point c’est dur de jouer un Game 7 en playoffs. Dans ce Game 7 face à Miami, l’important était de tout faire pour l’emporter. Il faut bosser aussi dur que possible, tout donner car on doit vraiment gagner, ou bien rentrer chez nous. »

De l’effectif actuel, Norman Powell et lui sont les deux seuls membres de l’équipe à avoir disputé cette rencontre il y a trois ans. « C’est un autre match, une autre série, un autre moment, c’est différent dans tous les aspects », énumère aujourd’hui le meneur. Le seul point commun est la fameuse loi du « win or go home ».

Dans sa carrière, le meneur de 33 ans a eu l’occasion de disputer quatre Game 7. D’abord avec les Rockets où il avait un rôle réduit derrière Aaron Brooks, et trois avec les Raptors : une victoire face au Heat en 2016 donc, une autre face aux Pacers la même année au premier tour et enfin une défaite, en 2014, au premier tour face aux Nets. Un revers marqué par un contre au buzzer de Paul Pierce sur ce même Kyle Lowry.

Statistiquement, il s’en sort plutôt bien sur les trois rencontres avec les Raptors : 25 points (43%), 7 passes et 6 rebonds.

« Un Game 7 rend les choses un peu différentes car tout est magnifié », juge le meneur qui dit ne pas se souvenir du tout premier Game 7 disputé et perdu par les Raptors, en 2001 face aux Sixers. « C’est ce que j’ai appris de ces Game 7, j’en ai joué quatre, c’est que tu ne peux pas avoir peur. Quoiqu’il arrive, il faut lancer les dés. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toronto Raptors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés