NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
WAS119
SAS115
PHI83
NYK82
TOR69
ORL62
ATL63
MIL61
MIA76
CLE48
BRO65
CHA60
DAL74
GSW38
CHI49
DET42
MIN34
UTH38
DEN
HOU3:00
LAC
BOS4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN1.9HOU1.95Pariez
  • LA 1.31BOS3.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Warriors font le break !

Derrière un effort défensif de tous les instants et cinq titulaires à 15 points ou plus, dont 29 points pour Kevin Durant, les Warriors n’ont jamais été menés pour engranger une deuxième victoire de suite face aux Rockets (115-109).

À l’instar du premier match, la défense de Golden State prend le taureau par les cornes pour donner le ton dès les premières minutes. Alors que Houston essaie tout de suite de relancer un Clint Capela (14 points, 10 rebonds) transparent dimanche, ils perdent cinq ballons sur leurs sept premières possessions et voient six points d’Andre Iguodala (16 points) donner l’avantage aux Warriors (10-5).

Stephen Curry et James Harden touchés

Ce premier quart-temps prend toutefois une tournure particulière quand Stephen Curry (20 points) doit rejoindre les vestiaires suite à une luxation de son majeur de la main gauche. Quelques instants plus tard, c’est James Harden (29 points, 6 balles perdues) qui le rejoint pour des coupures aux deux yeux après un choc avec Draymond Green ! En l’absence des deux MVP, les Dubs continuent leur travail de sape alors que Kevin Durant, une super entrée de Jonas Jerebko, et un Draymond Green (15 points, 12 rebonds, 7 passes) omniprésent leur donnent 14 points d’avance (22-8).

En l’absence de James Harden, Chris Paul (18 points, 6 passes) prend ses responsabilités en convertissant deux tirs primés. Malgré les neuf pertes de balles de leur adversaire et leurs neuf rebonds offensifs, la maladresse de Golden State les empêche de prendre le large, et les Rockets terminent ce premier quart temps avec seulement neuf points de retard (29-20).

Houston limite la casse à 3-points

Austin Rivers, absent lors du premier match, vient alors épauler CP3 pour permettre à Houston de grappiller son retard. L’ancien Clipper compte déjà huit points et son deuxième 3-points de la rencontre force Steve Kerr à griller un temps mort (31-27). Opportuniste, Clint Capela fait sentir sa présence au rebond offensif, avant que Paul puis Eric Gordon ne ratent l’occasion d’égaliser. À l’inverse, trois tirs successifs de Kevin Durant et de Klay Thompson (21 points) redonnent un peu d’air aux Warriors (40-31).

L’écart passe alors la barre des dix points mais James Harden se réveille. Jusqu’ici en manque de rythme. il enchaine sept points et voit Rivers ajouter un nouveau tir de loin pour ramener son équipe à -7 (48-41). C’est le moment choisi par les « Splash Brothers » pour hausser le ton. Thompson punit Paul poste bas et marque son premier 3-points alors que Stephen Curry ajoute un 2+1 et fait un super boulot en défense, ponctué par un contre en deuxième rideau sur Capela.

Golden State prend alors 14 points d’avance mais un « deux pour un » mal négocié permet à James Harden de finir la mi-temps sur cinq points de suite pour garder Houston en embuscade (58-49). Dominés au rebond, gaspilleurs comme pas permis, les Rockets s’accrochent derrière leur 10 sur 22 de loin, alors que les Warriors ne sont eux qu’à 4 sur 16.

KD et Thompson frappent fort, Harden et CP3 répondent

Bien défendu jusque là, Kevin Durant revient sur le terrain avec les crocs. Il marque huit des dix premiers points de son équipe pour faire passer l’écart au dessus des dix longueurs mais Houston continue de faire de la résistance grâce à trois 3-points d’Eric Gordon (73-63). Alors que Stephen Curry et P.J. Tucker s’invitent au concours de tirs à 3-points, le meneur des Warriors écope de sa quatrième faute personnelle, une tradition lors de ces playoffs, avec plus de six minutes à jouer en troisième quart-temps !

Sentant que le momentum est en train de tourner, les Rockets produisent leur effort mais… en vain ! Comme lors du Game 1, ce sont les hommes de Steve Kerr qui prennent l’ascendant en l’absence de Curry. Draymond Green mène sa défense d’une main de maitre, Kevin Durant lit le jeu à merveille pour trouver deux fois de suite Klay Thompson derrière les 7m25, et le Splash Brothers ne rate pas l’occasion de mettre Houston à -15 (82-67) ! Houston ne se débine pas pour autant. Derrière les fourberies de Chris Paul, qui passe un petit point sur Kevon Looney, et de James Harden, qui va chercher faute après faute, ils terminent le quart temps sur un 8-0 pour revenir à -7 (82-75) !

Les Warriors sortent les barbelés

Houston confirme son bon passage en revenant à -4 sur un 3-points de Gerald Green dans le corner pour débuter la dernière période. C’est alors Shaun Livingston poste bas, puis au dunk en transition bien servi par Curry qui permet à l’Oracle Arena de respirer (88-80). Les deux entraineurs rappellent alors leurs stars et James Harden profite de la présence de Looney pour marquer deux lay-ups avant d’enchainer un step back à 3-points qui ramène Houston à trois longueurs (93-90). Les Warriors encaissent et repartent de l’avant. Un tir primé de Curry, un stop défensif, et un alley-oop de Draymond Green pour l’immortel Andre Iguodala repoussent leur adversaire à -8 avec six minutes à jouer (98-90).

Le money time démarre avec la cinquième faute de Stephen Curry et dans la foulée, les deux défenses serrent encore plus la vis. Harden et Tucker forcent KD à prendre un tir difficile alors que Klay Thompson et Draymond Green sont parfaits en aide pour voler deux ballons destinés à Clint Capela. Ces deux interceptions permettent d’ailleurs aux Dubs de terminer un 9-0 qui fait passer l’écart à +12 (102-90) ! Avec moins de trois minutes à jouer, le problème est de taille pour Houston. Alors qu’Harden, Tucker, et Paul vont chercher des points sur la ligne de réparation, Steve Kerr donne la balle à son arme fatale, Kevin Durant. Le MVP des deux dernières Finals s’amuse d’abord face à Gerald Green avant de délivrer un bijou pour Iguodala pour garder les Rockets à distance (108-98).

Mais comme depuis le début du match, Houston n’abandonne pas. Les Rockets passent en press demi-terrain et provoquent deux pertes de balles pour revenir à -6. Chris Paul a même un tir grand ouvert pour revenir à une possession mais sa tentative à 3-points échoue sur le cercle. Durant tue alors le match aux lancers francs et Golden State, qui a gagné un match à l’extérieur lors de ses vingt dernières séries de playoffs, ira à Houston avec l’occasion de faire un break quasi décisif.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés