Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.48MIA2.75Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmy Butler : « C’est tellement plus fun de jouer avec ces gars »

Après des semaines de saga et une image de lui qui s’est bien dégradée, Jimmy Butler doit se racheter à Philadelphie.

Son premier match contre le Magic perdu, le nouvel ailier des Sixers a connu son premier succès devant son public face au Jazz. Il a donc allègrement insisté sur son bonheur…

« C’est agréable de gagner. C’est tellement plus fun de jouer avec ces gars », lance-t-il, comme un uppercut aux Wolves. « Tout le monde veut gagner et quand quelqu’un se loupe, on le lui dit, il ne le prend pas personnellement et il fait son boulot. Quand on met cinq très bons joueurs de basket, ça rend le boulot plus simple car la balle bouge. Les gars shootent quand ils sont ouverts, ils passent au joueur qui est seul. Avec un groupe comme celui-là, le basket est alors facile. »

Glissant également des compliments sur le public (« On peut les entendre. On a de grands fans. C’est clairement un avantage »), Jimmy Butler a terminé avec une jolie copie de 28 points à 12/15 au shoot, 7 rebonds et 3 passes.

Déjà une connexion avec Ben Simmons

Plus important que ces commentaires d’après-match, sa relation technique avec Ben Simmons est déjà avancée et efficace, après seulement deux rencontres ensemble. L’ailier fut souvent servi par son meneur (6 de ses 8 passes décisives), notamment en main-à-main avec un écran de l’Australien pour le libérer.

« Il sait comment jouer à très haut niveau », commente le rookie de l’année 2018. « Son QI basket est très élevé. C’est le genre de joueur qui anticipe les actions. Il est arrivé avec la bonne attitude et la bonne mentalité. Il s’assure que tout le monde fasse correctement les choses, en s’appuyant sur ce qui est déjà fait ici. Ainsi, je n’ai pas besoin de marquer 20 ou 30 points, mon boulot c’est de diriger cette équipe. »

La dernière offrande de Ben Simmons pour Jimmy Butler, une passe lobée sur remise en jeu, à 20 secondes du terme s’est ainsi faite sur un simple coup d’œil.

« Je lui ai dit avant le match, je suis un ‘wide receiver’ », raconte Jimmy Butler, qui se compare à un joueur NFL. « Donc s’il envoie la balle, je vais faire mon Antonio Brown (joueur des Steelers). »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés