News

Décès de Tex Winter, l’homme de l’attaque en triangle (1922-2018)

Véritable géant du coaching américain, Tex Winter est décédé mercredi 10 octobre à Manhattan, à l’âge de 96 ans.

L’ancien assistant de Phil Jackson, aux Bulls puis aux Lakers, est mondialement connu pour avoir théorisé – et non inventé – la fameuse attaque en triangle. Il écrira même un livre sur ce système, « The Triple-Post Offense », publié en 1962.

Tex Winter avait commencé sa carrière de coach à la fin des années 1940 à Kansas State, puis à Marquette. Mais, en 1954, il revient à Kansas State et s’installe pendant quinze saisons. Par deux fois, il participe au Final Four (1958 et 1964).

Quelques années après, il franchit le pas et intègre la NBA en devenant coach des Rockets pendant deux saisons, mais c’est en 1985 que sa carrière connaît son principal tournant : il est embauché par les Bulls. Avec Phil Jackson, à la fin des années 1980 puis pendant les années 1990, ils vont former le duo de coachs le plus cérébral de la ligue et remporté six titres en deux triplés (1991-1993, 1996-1998) avec Michael Jordan et Scottie Pippen.

« J’ai appris tellement de Coach Winter », a réagi Michael Jordan dans un communiqué. « Il était un pionnier, un véritable étudiant de ce sport. Son attaque en triangle explique en grande partie nos six titres avec les Bulls. Il était un infatigable bosseur, toujours concentré sur les détails et un grand professeur. Je suis chanceux d’avoir été coaché par lui. »

Scottie Pippen, sur son compte Twitter, évoquera un perfectionniste, qui fut son « plus grand critique » mais aussi son « plus grand fan ». L’ailier ajoute que sans lui, les Bulls n’auraient « jamais gagné un titre ».

Un génie du basket

En 1999, Tex Winter suivra Phil Jackson vers Los Angeles pour enseigner l’attaque en triangle à Shaquille O’Neal et Kobe Bryant. Ce dernier, avide de savoir, passera des heures et des heures à échanger avec le coach.

« C’est mon mentor », écrit l’ancien arrière. « J’ai regardé chaque minute de ma première saison avec lui. Il m’a appris à étudier chaque détail. C’était un génie du basket dans tous les sens du terme. Il va me manquer profondément. Merci Tex, je ne serais pas celui que je suis sans toi. »

Comme Scottie Pippen, Shaquille O’Neal estime que sans lui, il n’aurait « clairement pas gagné trois titres ». Son autorité, son sens du détail et sa connaissance du triangle s’imposent aux superstars, même les plus médiatiques ou les plus têtues.

Les Lakers remportent trois titres de suite donc entre 2000 et 2002, puis les soucis de santé (un accident vasculaire cérébral en 2009) et son âge avancé vont l’éloigner du banc et il deviendra consultant pour les titres de 2009 et 2010. Mais l’impact du triangle était toujours présent dans le jeu des Lakers.

Phil Jackson désertant les bancs pour un poste de président à New York, Tex Winter quitte le monde de la NBA et en 2011, après plusieurs années d’attente, il est intronisé au Hall of Fame. Un hommage mérité pour un homme qui a influencé le coach le plus titré de l’histoire et fait progresser Michael Jordan, Scottie Pippen, Dennis Rodman, Shaquille O’Neal ou Kobe Bryant…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *