NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le collectif d’Utah envoie les Clippers en vacances et Paul Pierce à la retraite !

Le Jazz a du cœur ! Après un Game 6 complètement raté, les hommes de Quin Snyder sont allés chercher leur qualification pour les demi-finales de la conférence Ouest avec une victoire autoritaire sur le terrain des Clippers (104-91). Cet exploit prend une ampleur encore plus grande compte tenu des problèmes de fautes de Rudy Gobert (1 point, 4 rebonds), limité à seulement 14 minutes de jeu. Mais Utah, emmené par un Derrick Favors exceptionnel (17 points, 11 rebonds) et un Gordon Hayward décisif (26 points, 8 rebonds, 3 passes), a pu compter sur sept joueurs à dix points ou plus et une défense intraitable. On les retrouvera dans deux jours à Oakland pour défier les Warriors.

En face, Chris Paul (13 points, 9 passes) a disparu en deuxième mi-temps alors qu’un DeAndre Jordan monstrueux (24 points, 17 rebonds) a manqué 9 de ses 15 lancers. Pour son dernier match en carrière, Paul Pierce termine lui avec 6 points. L’été va être long pour les Clippers…

Le Jazz prêt au combat

Malgré les deux fautes rapides de Rudy Gobert, c’est le Jazz qui prend le meilleur départ. Face à la pression défensive des Clippers, Boris Diaw permet à Utah de retrouver son jeu de passe et Gordon Hayward sanctionne avec sept points (18-12). Comme d’habitude, c’est Chris Paul qui vient à la rescousse de son équipe. Intraitable en défense, le meneur de jeu monte également en pression de l’autre côté. Tir de loin, pick & roll joué à la perfection, caviars pour DeAndre Jordan, il termine le premier quart temps avec neuf points et remet le score à égalité (24-24).

À 3 sur 16 aux tirs lors du match 6, Rodney Hood et Derrick Favors répondent aujourd’hui présents avec déjà 15 points en dix minutes de jeu mais les montagnes russes continuent pour Quin Snyder. Le technicien relance Rudy Gobert et, 60 secondes plus tard, le Français écope de sa troisième faute. Scotché sur le banc, le pivot voit malgré tout ses coéquipiers profiter de l’absence de Chris Paul pour débuter la deuxième période par un 17-6 (41-30).

Sans leur maestro, les Clippers multiplient les balles perdues et ratent des occasions en or sous le cercle, à l’image d’un dunk manqué par DeAndre Jordan. Le retour de CP3 stoppe l’hémorragie mais à la pause, le Jazz a la main sur la rencontre (46-39). À l’exception de Paul et Jordan, tout deux auteurs de 11 points, les Clippers ne sont qu’à 7 sur 22 aux tirs avec seulement six points des remplaçants. En face, Snyder a fait jouer douze joueurs, dont cinq à sept points ou plus.

Derrick Favors superstar

La quatrième faute de Rudy Gobert lance la deuxième mi-temps mais Utah continue son festival. Leur défense limite les Clippers à cinq points en cinq minutes, et huit points de Boris Diaw fait monter l’écart à +17 dans un Staples Center glacial (61-44) ! Complètement hors de rythme, les hommes de Doc Rivers sont incapables de réagir et Derrick Favors, sur son quatrième rebond offensif de l’après midi, fait passer l’écart au dessus des vingt unités (71-50). Sentant la fin arrivée, c’est Paul Pierce et Mo’ Speights qui tentent de réveiller leur troupe mais il n’y a rien à faire. Le Jazz termine le quart temps avec 33 points et garde 16 points d’avance (79-63).

Dos au mur, les Clippers reviennent à -12 grâce à Jamal Crawford mais leur défense n’est pas digne d’un match 7. Les erreurs s’enchainent et Gordon Hayward, Joe Ingles ou Joe Johnson sanctionnent sans trembler. Si Utah contrôle les débats, Quin Snyder doit terminer la rencontre sans Favors, exclu pour six fautes, et avec Gobert à cinq. Les Clippers en profitent alors pour gaver Jordan dessous et tenter un baroud d’honneur. Jamal Crawford, bouillant dans ce money time, ajoute six points de suite et le premier panier de J.J. Reddick ramènent L.A. à -8 avec trois minutes à jouer (98-90) !

Mais Utah n’était pas prêt de lâcher. Sans paniquer, Joe Johnson et George Hill permettent à leur équipe de réagir pour tuer le match, la série, et la carrière de Paul Pierce.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *