Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Erik Spoelstra tellement fier de ses joueurs

Avec la victoire annoncée des Bulls face à une équipe de Brooklyn privée de ses meilleurs éléments, le Heat n’avait quasiment aucune chance d’accrocher la 8e place de la conférence Est avant même la dernière soirée.

Miami a fait sa part du travail en dominant Washington (qui avait aussi mis ses cadres au repos) et termine la saison avec un bilan équilibré de 41 victoires et 41 défaites et surtout une deuxième partie de saison fantastique avec 30 victoires et 11 défaites. Ça n’a néanmoins pas suffi pour les Floridiens, qui restent aux portes des playoffs.

Erik Spoelstra a ainsi eu du mal à commencer sa conférence de presse, avant de rendre hommage à son groupe.

« Je ne sais pas si je me suis déjà senti ainsi pour une équipe auparavant », explique le coach du Heat au Miami Herald. « Je ne sais pas si j’ai déjà demandé autant à une équipe. Chacun d’entre nous qui entre dans un sport collectif, c’est pour faire partie d’une telle équipe. On a traversé tellement de choses ces derniers mois, on a appris à se connaître, on s’est rendu meilleur. Ce fut un honneur d’être dans un tel groupe. Vraiment. »

« Le plus dur, pour nos esprits, c’est de ne pas avoir entraînement demain »

Les mots sont forts, surtout pour un coach qui a connu quatre Finals de suite et deux titres. Malheureusement pour lui et ses joueurs, la saison s’arrête et ce goût amer va rester dans la bouche de la franchise pendant tout l’été.

« J’aurais voulu que ça continue. Le plus dur, je pense, pour nos esprits, c’est de ne pas avoir entraînement demain (aujourd’hui) à midi. Ce n’est pas juste. »

Bien évidemment, le vestiaire était sous le choc de ce couperet après des semaines de lutte.

« C’est difficile à décrire, mais il y a eu des larmes », raconte Goran Dragic. « Tout le monde était impliqué dans cette équipe. On s’est battu pour faire les playoffs et on aurait bien échangé notre 50% de victoires contre les playoffs. »

Le meneur du Heat gardera un souvenir ému de cette saison, si difficile mais si héroïque et spéciale.

« C’est l’une des meilleures équipes de ma carrière. Je me battrai avec ces joueurs n’importe quand. Ils peuvent m’appeler quand ils veulent. On ne peut pas faire plus en terme d’alchimie. Ce groupe est uni, c’est pour ça que c’est encore plus dur à avaler. »

https://www.youtube.com/watch?v=s0I6viDTqLc

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés