Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Retraite internationale, les Spurs, les blessures… Tony Parker fait le bilan

Retraite internationale, les Spurs, les blessures... Tony Parker

Alors qu’il se prépare à aller en Chine (pour la première fois de sa vie) avec son sponsor, Tony Parker n’a pas l’intention de laisser sa dernière saison gâchée par les blessures lui ruiner son été. Au contraire, et fidèle à son éthique, le meneur tricolore a repris le travail assez rapidement pour renforcer son corps vieillissant. 

TP se met à son tour à la boxe !

« J’ai pris trois semaines de vacances au final. C’est très différent de l’an passé. » souligne-t-il au Express News. « Parce que j’avais beaucoup joué, tout le monde me disait de me reposer après le titre. Je pense après coup que j’ai peut-être pris trop de vacances. Ma mentalité est différente cet été. J’ai la sensation qu’il faut que je reconstruise mon corps pour m’assurer que je ne ressente plus ces petites inflammations, tous ces petits pépins que j’ai eus cette saison. Je suis très content de ce changement, j’ai repris le boulot depuis le 1er juin et j’espère bien que ça va payer dès cet été avec les Bleus et par la suite, au camp d’entraînement. »

Attendu effectivement au rassemblement de l’Equipe de France à l’INSEP à partir du 20 juillet, Parker a encore un mois devant lui pour poursuivre son travail foncier. Et pour modifier ses habitudes estivales, TP n’est pas allé bien loin… il est allé voir ce que faisait (avec réussite) son copain Tim Duncan !

« Je cours sur piste, je fais de la musculation avec notre staff, et j’ai fait de la boxe. C’est marrant. Je n’avais jamais suivi un programme de remise en forme comme ça. J’en ai beaucoup parlé avec Pop et RC pour savoir ce que je pouvais faire pour finir ma carrière sur une bonne note. Ils savent que je suis impliqué et que je vais tout faire pour être en forme, comme Timmy. Timmy a été très bon pour changer sa préparation et je veux faire la même chose. »

Cinq ou six ans de plus…

A l’instar de Duncan, Parker veut effectivement prévenir plutôt que guérir. Avec la boxe, il fait travailler des muscles qui ne sont pas forcément habitués à un tel labeur, et du coup, se prémunit d’éventuelles blessures sur le long-terme. A ce propos, le patron des Bleus déclare qu’il ne se pose pas de limites. Cinq ou six saisons encore, et on verra…

« Je n’ai pas vraiment d’objectif. Je ne vois pas les choses comme ça. Je ne pensais jamais que j’aurais une telle carrière en arrivant de France. Donc, je ne me pose aucun objectif. Je veux simplement être dans la meilleure forme possible, être aussi costaud que possible et essayer de jouer ses 5 ou 6 prochaines années du mieux possible. J’adore jouer au basket, je suis un passionné. On a une excellente franchise et je suis sûr que Pop et RC vont bien bosser pour qu’on soit dans la course au titre pour l’an prochain. »

Avec déjà plus de 40 000 minutes jouées en carrière durant 1 274 matchs avec les Spurs, Tony Parker a confirmé qu’il mettrait un terme à sa carrière internationale après les Jeux Olympiques de Rio en 2016, une promesse qu’il a faite (et qu’il tiendra) à son propriétaire Peter Holt. Pour peu qu’il tienne le même rythme sur ses cinq prochaines années, la locomotive du basket français devrait finir au sommet des classements « all time » en termes de matchs joués, playoffs et saison régulière compris.

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés