Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.73UTA2.12Pariez
  • LOS1.83LA 1.99Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kobe Bryant : « Je veux Carmelo Anthony mais notre plan B est solide »

Kobe BryantJuste après la demi-finale de la Coupe du monde entre l’Argentine et les Pays-Bas, Kobe Bryant a tenu une conférence de presse pour annoncer l’ouverture de son camp de basket. À cette occasion, il a également évoqué l’avenir des Los Angeles Lakers.

Il se dit en pleine forme

Si le Laker n’a pas dit grand chose concernant la situation actuelle de son équipe, il a tenu à rétablir quelques vérités.

Qu’en est-il de son état de santé ?

« Je me sens d’attaque, affûté. Je suis à 98 kilos, mon poids normal lorsque nous sommes en janvier. Je ne pense ni à mes genoux, ni à mon tendon d’Achille. C’est le moment de se lancer. » a t-il indiqué.

En revanche, contrairement à ce qu’annonçaient les rumeurs, également relayées par nous-mêmes, l’arrière a déclaré qu’il ne s’était pas du tout entrainé à UCLA en compagnie de Carmelo Anthony et de Kevin Love.

Bryant  fait confiance à sa direction

Sur la free agency, l’arrière n’a pas caché qu’il suivait de près les mouvements actuels, bien qu’il soit impuissant.

« Évidemment, le sujet est chaud. » a t-il déclaré. « Tout le monde lit dans le marc de café. Je n’ai pas beaucoup d’informations que vous n’ayez pas déjà. C’est un peu compliqué. Tout le monde joue le jeu du silence. On commence à voir des joueurs qui partent ailleurs, des joueurs qui pourraient compléter l’effectif. On voit ça et on ne peut pas faire grand chose, c’est dur mais à la fin, cela vaut le coup d’attendre. »

Après avoir signé sa prolongation pour deux ans à 24 millions de dollars l’année, Kobe Bryant veut de nouveau toucher au Graal et il est persuadé que le club aura de bonnes nouvelles à l’avenir. Pour la première fois, le futur Hall of Famer prône la patience.

« Jim et Jeannie Buss sont sur la même longueur d’ondes. » a t-il poursuivi. « Je n’ai jamais été patient jusqu’ici, je commence juste. Que Dieu nous pardonne si nous n’obtenons rien, ce ne sera pas à cause d’un manque d’efforts. C’est quelque chose dont je serais toujours très fier, nous avons donné le meilleur de nous-mêmes lors de cette free-agency. Évidemment, Je serais très heureux que Carmelo nous rejoigne. On s’apprécie depuis notre temps passé ensemble aux J.O de Pékin et de plus, cela aiderait beaucoup également Pau à se décider. C’est dur pour Pau, il est très loyal et c’est la première fois qu’il se retrouve dans cette position. C’est normal qu’il prenne son temps, c’est ce que tout le monde fait dans cette situation. Je lui ai dit d’apprécier ce moment. « 

« Notre plan B est solide »

Bryant ne se fait pas d’illusions: pour le moment, Carmelo Anthony serait plus enclin à rester à New York. Pour le numéro 24, il suffira simplement de faire confiance à son front-office si Los Angeles n’hameçonne pas l’ailier new-yorkais.

« Nous avons plusieurs options. Notre plan B est solide, il suffit de se montrer patient pour voir comment les choses se mettront en place. Ils (ndlr: les Buss) font tout ce qu’ils peuvent pour que nous soyons compétitifs, c’est tout ce que l’on peut demander. On attend la même chose de moi, n’est-ce pas ? Que je joue avec tout mon coeur sur le terrain. Parfois, cela ne marche pas aussi bien que l’on aimerait mais au moins, la volonté y est. (…) Nos forces sont la souplesse, le marché et l’historique. Nous avons eu des résultats probants. »

« Oui, j’aimerais que Byron Scott nous coache… »

Enfin, le franchise player des Lakers n’a pas caché qu’il souhaiterait que Byron Scott prenne la tête du club angelino.

« Lorsque j’étais mon rookie, c’était mon mentor. Je devais lui chercher des donuts ou aller faire ses courses. Nous avons un lien extraordinaire depuis. Évidemment, il me connait bien et je le connais très bien aussi. J’ai toujours été fan de lui. Oui, j’aimerais qu’il coache l’équipe. »

Méthode cCoué ou propos sincère, le leader des Lakers croit en son front-office. Dans quelques heures, il saura quelle direction prend Carmelo Anthony et consécutivement, Pau Gasol. Finalement, l’arrière n’a jamais été aussi impuissant. Il ne peut qu’attendre. Wait and see, selon l’expression consacrée.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés