NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO
DEN21:00
CHA
ATL23:00
MIA
CHI0:00
PHI
TOR0:00
WAS
LAC0:00
DAL
SAC1:00
POR
OKC3:00
LAL
MIN3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • BRO2.52DEN1.49Pariez
  • CHA1.65ATL2.15Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2009 : en direct du Portsmouth Invitational Tournament (deuxième jour)

Comme promis, Laurent Boudias suit pour Basket USA le PIT (Portsmouth Invitational Tournament), le premier camp pré- qui se déroule du 8 au 11 avril avec des dizaines de joueurs invités à séduire les scouts NBA et européens. Voici la liste des joueurs présents.
Un véritable de bord de l’un des plus éminents spécialistes en France.
Nous avons choisi de vous livrer ses articles tels que nous les recevons.
Laurent utilise un ordinateur US et excusons-nous d’avance pour l’absence d’accents…
Voici sa deuxième journée, avec les présences d’un certain Larry Bird, de John Calipari ou encore du frangin de Blake Griffin. A lire aussi : une explication précise sur la manière de prendre les stats.

La journee s’annoncait bonne avec un premier match a 3:15pm opposant les deux perdants de la soiree precedente – les Tidewater Sealants contre les K&D Round’s Landscaping. Ne prenez pas trop peur des noms des equipes. Ces noms representent des sponsors du tournoi.

Tiens d’ailleurs puisqu’on parle des sponsors et que certains representent bien la region, parlons un peu de Portsmouth qui est une ville portuaire qui est divisee par des bras de mer s’infiltrant dans les terres. Du coup, quand vous conduisez dans cette ville et ses environs, vous passez sur beaucoup de ponts et dans des tunnels. C’est joli mais pas joli touristiquement. La plus grosse activite de la ville est le chantier naval de l’US Navy. En fait Portsmouth fait face a la ville de Norfolk qui se trouve de l’autre cote du fleuve Elizabeth. Mon hotel est a Chesapeake, qui se trouve juste a cote. Tout se touche et vous passez de l’une a l’autre sans vraiment vous en apercevoir.

Voici la carte de la region.

Je reviens un peu sur les matchs d’hier au cours desquels le rythme est eleve, ce qui est attendu dans ce genre de matchs ou les joueurs cherchent avant tout a se mettre en valeur. Le rythme hier soir etait de 73 possessions pour le premier match et de 77 possessions pour le second. La moyenne sur la saison en NCAA etait de 66 possessions environ.

Certains m’ont deja demande comment on evalue le nombre de possessions dans un match et surtout ce que cela veut dire. Et bien le terme de possessions designe la phase de jeu pendant laquelle une equipe possede le ballon. Elle se termine quand un panier est marque, quand un panier est rate et que l’equipe defensive prend le rebond ou quand l’equipe offensive perd le ballon.

Quand je suis a un match en direct, j’utilise la methode de scouting de D. Oliver qui consiste a indiquer sur le papier tout ce qui se passe sur le terrain en utilisant un certain nombre de signes pour pouvoir suivre l’action.

Voici un exemple d’un des matchs d’hier soir.

TS 14R 5D/ 1 5D 1D-LR 10++B

Quel est ce charabia ? Pas tres complique, une fois que l’on connait les conventions.

Cette possession se resume de la maniere suivante: la balle est a l’equipe Tidewater Sealants (TS). Gary Wilkinson prend le rebond (suite a un tir manque de l’autre equipe), il fait la passe a Brandon Ewing (5) qui monte le ballon en passant la ligne centrale du terrain. Il fait la passe a Garret Siler (1) qui etait en position dos au panier. Gene, Siler redonne le ballon a Ewing qui dribble et refait une nouvelle passe a Siler qui s’est repositionne dos au panier. Il dribble, enroule son adversaire pour un lay-up sur le cote gauche du panier, tir manque, il recupere le rebond offensif et sort la balle vers Micah Downs (10) qui reussit un tir en tete de raquette. Passe decisive de Siler et fin de la possession.

Il faut un peu d’entrainement pour arriver a suivre le rythme du match tout en prenant note de toutes les actions mais c’est possible et cela donne plein d’informations. Demain je vous dirai comment on peut connaitre de quel endroit sur le terrain un tir a ete pris.

Les matchs d’aujourd’hui s’annoncaient interessants avec la presence de joueurs tels que Ben Woodside (North Dakota State), Jon Brockman (Washington), Tyrese Rice (Boston College), AJ Abrams (Texas) ou encore Taylor Griffin (Oklahoma) le frere aine de Blake, Kenny Hasbroock (Siena). Je ne fut pas decu, d’autant plus que j’ai decouvert des joueurs que je ne connaissais pas bien, tels que David Holston (Chicago State), un petit meneur, tres vif qui fait vite oublier son manque de centimetres ou Jermaine Taylor (Central Florida), qui est un arriere explosif.

Parmi les VIP du jour, la vedette est de loin l’excellent LB. Non !!! pas moi ! Je vous remercie cependant d’y avoir pense. Non, il s’agit de mon homonyme par les initiales – LB pour Larry Bird, the hick from French Lick. Le seul visage connu d’un GM etait celui d’un homme avec qui j’ai un point commun, nous habitons tous les 2 a Washington. Il s’agit bien sur de Ernie Grunfeld, le GM des Wizards. Ernie ! Que nous prepares-tu pour la saison prochaine dans la capitale federale ? ?J’espere quelque chose de plus excitant que cette equipe de bras casses que tu nous a offert cette saison.

Chaque annee, des coachs NCAA viennent soutenir leurs poulains pendant le tournoi. Cette annee, la tradition perdure avec celui qui est en haut de l’affiche en ce moment et je ne parle pas de celui qui a remporte le titre mais de celui qui vient d’obtenir le job le plus importante en NCAA, le poste de head coach de Kentucky, tradition oblige. John Calipari est venu soutenir Antonio Anderson. Calipari est toujours avec Memphis car il etait accompagne de Rod Strickland, le directeur sportif de Memphis et anciennement joueur NBA, le vomisseur comme on l’appelait a Washington. Il mangeait comme un goret des hotdogs avant les matchs pour les vomir sur le banc. Tout ca avant de finir la soiree soul au volant de sa voiture. Non j’exagere Rod, ca ne s’est produit que 2 ou 3 fois. Et je parle de l’alcool hein, car les vomissements, apparemment c’etait regulierement.

Taylor Griffin etait accompagne de l’assistant coach d’Oklahoma, Mark Cline, qui etait assis quelques rangs derriere moi. Mais nous ne nous sommes pas parles. Je n’allais pas trahir mon agent bresilien avec qui j’ai developpe une sorte de “bromance” (mot qui vient de la contraction de brother romance comme on dit chez l’oncle Sam – bromance est le mot a la mode en ce moment). J’ai revu mon agent, mais j’ai decide de l’eviter un peu et de lui rendre les choses difficiles. Hey, je ne suis pas un scout facile, moi monsieur ! Il est venu me parler, je lui ai presente un rapide profil de Ben Woodside qu’il ne connaissait pas. On ne sait jamais, s’il parvient a le signer, il me refilera une partie de la commission. Euh non, c’est un agent, ce n’est donc pas un honnete homme. Non je plaisante les agents qui liront ce texte. Je les aime bien les agents. D’ailleurs j’ai remarque qu’on peut les discerner facilement au milieu de la foule. Ils portent tous a peu pres le meme code vestimentaire – business casual c’est l’expression consacree, c’est a dire qu’ils sont habilles comme des cadres mais comme ils sont super cools, ils ont le bouton du col deboutonne et c’est super cool. Quand ils sont un peu sauvages, ils arborent le pulle col-en-V.

Bon il est tard, je vais aller me coucher car ce matin j’ai presque manquer le petit dejeuner a l’hotel. Je compte bien en profiter pleinement demain si je me leve plus tot.

I’m out of here!

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés