Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.08CHI1.79Pariez
  • IND1.15OKL5.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Harkless, coeur à vif

Arriver en NBA avec moins de 20 printemps au compteur, c’est déjà difficile mais alors arriver comme maigre contrepartie de l’échange qui a envoyé Dwight Howard aux Lakers, c’est loin d’être une sinécure.

C’est pourtant le destin du jeune ailier du Magic, Maurice « Moe » Harkless, beau gabarit de 2m03 et 95 kg tout juste sorti d’une année de fac à St Johns. Spécimen physique, le rookie d’Orlando n’a pas encore véritablement brillé mais on a pu apercevoir quelques flashs de son potentiel.

Il joue contre les stars qu’il admirait il y a peu

Contre Carmelo Anthony par exemple, l’ailier de 19 ans ne s’est pas démonté, contrant le double médaillé olympique à trois reprises sur la même action. Au final, il réussit le meilleur match de sa jeune carrière contre les Knicks avec 10 points, 7 rebonds et 4 contres il y a un mois tout pile.

« Chaque soir, presque à chaque match, je joue contre un gars que j’ai admiré en grandissant. C’est différent maintenant de jouer contre ces gars, mais c’est une sensation incroyable. J’étais un peu ébloui la première fois que j’ai dû défendre sur Melo parce que c’est un de mes joueurs préférés. Je ne sais pas comment l’expliquer. C’est différent… »

Depuis, Moe a rencontré son idole Kobe Bryant et s’en est bien tiré avec la victoire de son club sur le parquet du Staples Center. Titulaire dans la rotation choisie par Jacques Vaughn, essentiellement pour sa défense, Harkless est clairement en délicatesse avec son tir, comme toujours chez les jeunes joueurs partis (trop ?) tôt en NBA : 45% à deux points, 11% à trois points et 40% aux lancers.

« Tellement content d’être en NBA »

Le rookie du Magic a reconnu se sentir mieux dans ses baskets depuis une discussion avec Jameer Nelson qui lui conseillait de se relâcher et de laisser le jeu venir à lui. Avec l’esprit libre, Harkless a prouvé qu’il pouvait apporter, comme cette autre perf (8 points, 7 rebonds, 1 interception, 1 contre) face à l’autre club de New York, les Nets.

« Il essaye de s’intégrer et d’apprendre. » confie JJ Redick. « Jameer et moi lui parlons souvent, que ce soit dans le bus ou dans l’avion, des choses qu’il doit faire à ce moment de sa carrière, en tant que rookie de 19 ans, pour réussir dans cette ligue. Et c’est défendre, aller au rebond offensif, aller au rebond défensif, et courir sur les ailes. Et rien qu’en faisant ça, il remplira sa fiche de stats. Il est tellement athlétique. Il n’a pas besoin qu’on place des systèmes pour lui. »

Le plus difficile pour Moe, c’est finalement de ne plus toucher la gonfle. Avec 15 points de moyenne à St Johns et 13 tirs pris en moyenne, Harkless est clairement loin de ses standards cette année avec un maximum de 8 tirs pris. Mais dans le tourbillon de la saison régulière NBA, le quatrième plus jeune joueur de la ligue profite simplement du bonheur d’être arrivé jusque là. Et c’est déjà un bon début…

« [A l’annonce du cinq majeur] J’essaie de ne pas trop sourire. Mais je suis tellement content… »

Son « triple cake » sur Melo

Le documentaire du Magic sur ses rookies

http://www.youtube.com/watch?v=1e7Hd04Vvfc

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires