NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET
MIL1:00
ATL
MIA1:30
CHI
CHA2:00
PHI
BRO2:00
SAC
MEM4:00
GSW
HOU4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET8.3MIL1.08Pariez
  • ATL3MIA1.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

L’oeil de Fred Weis – « Nando de Colo est un joueur extra-ordi-naire »

L'oeil de Fred Weis - Médaillé d’argent aux Jeux Olympiques 2000 à Sydney, de bronze aux Championnats d’Europe en 2005, Fred Weis fut un cadre de l’équipe de France de basket durant huit ans, entre 1999 et 2007. L’ancien joueur du Limoges CSP et de Malaga cumule 100 sélections à son compteur. Aujourd’hui retraité, il reste un observateur très avisé du basket français et européen. Il est notre consultant tout au long de cet Eurobasket 2015.

La déception de la défaite en demi-finale reste importante mais dans le sport, on ne peut gagner à tous les coups et la France est parvenue à gagner une médaille de bronze sur son sol, la troisième médaille de suite en Eurobasket, j’imagine que tu es très satisfait.

C’est déjà une belle satisfaction parce qu’en face, c’était une belle équipe, parce qu’on sortait d’une grosse désillusion donc on aurait pu se désunir, cela nous permet de finir cet Euro en beauté. C’était très bien pour la France, pour nous en tant que spectateurs parce que cela fait du bien de voir la France gagner. Bien sûr, on a encore ce petit goût amer parce qu’on espérait tous gagner cette médaille d’or mais l’équipe a su se re-saisir, elle a très bien joué au basket. On gagne une médaille qui n’était pas facile parce que franchement, on n’était pas forcément donné favoris contre les Serbes après avoir perdu contre l’Espagne.

« Je suis surpris par la Serbie : c’est normalement un pays qui respecte le basket »

Au-delà de la médaille de bronze, la belle performance revient à Nando De Colo, élu dans le meilleur cinq de cet Euro. Parles-nous de son tournoi.

Honnêtement, j’étais ravi parce que c’est impressionnant à quel point il le mérite. Je ne sais pas si les gens se sont rendus compte de l’Euro qu’il a réalisé. Il n’a pas fait d’erreurs, seulement des bons choix : des shoots dans les moments importants, il a su trouver les joueurs, c’est un joueur extraordinaire, extra-ordi-nai-re, vraiment !

Finalement, la grosse déception de cet Eurobasket n’est pas la France mais la Serbie, qui repart sans médaille. Une rumeur d’un samedi très festif pour l’équipe de Serbie fait grand bruit…

En effet, c’est vrai, c’est ce que j’ai entendu mais c’est leur problème, ça. S’ils ne sont pas capables de se re-concentrer pour avoir une médaille de bronze, qu’ils sortent se bourrer la gueule. La France a au moins eu le réalisme de ne pas sortir, d’être sérieuse et concentrée et nous, nous avons une médaille de bronze. Je suis assez surpris de cette rumeur. Je ne comprends pas. C’est un pays de basket qui, justement, respecte cette discipline en temps normal. Si c’est vrai, je trouve ça très décevant de leur part.

Depuis trois, quatre ans, il y a un socle de quatre grandes équipes qui revient : l’Espagne, la Lituanie, la Serbie et la France. 

C’est clair qu’au jour d’aujourd’hui, ce sont les quatre nations qui dominent le basket européen. Honnêtement, c’était difficile de déterminer un ordre final. C’est plutôt une bonne chose car on est dans ces quatre et aujourd’hui, on fait même partie du top 3. C’est une belle satisfaction d’avoir gagné ce match pour la troisième place, même si l’on a manqué la dernière marche.

« Je trouve magnifique que Tony décide de revenir pour le TQO »

Désormais, c’est le TQO qui se profile. Souhaites-tu que la majorité du groupe soit reconduit pour ce tournoi ?

Bien sûr. D’ailleurs, tu as vu, Tony Parker et Nicolas Batum ont dit lors de leur discours à la fin de ne pas nous inquiéter, qu’ils ne nous lâcheraient pas comme ça et qu’ils seraient là pour le tournoi de qualification. Pour Tony, cette décision doit être dure à prendre car on n’est pas certains de nous qualifier et cela pourrait être la fin de sa carrière internationale, il prend ce risque pour notre nation et je trouve ça magnifique.

Souhaites-tu des revanches de la part de certains joueurs pour cette future campagne ?

Non, j’espère juste qu’on verra tous les joueurs à leur meilleur niveau. C’est tout. Malheureusement, le basket est fait d’être humains et les êtres humains sont faillibles, donc cela arrive de ne pas être bien. Il faut juste que tout le monde vienne dans sa meilleure forme et cela nous permettra l’une des équipes les plus compétitives.

Il y aura certainement des difficultés, notamment chez les jeunes joueurs NBA qui seront en renégociation contractuelle (Nicolas Batum, Rudy Gobert, Evan Fournier, voire Joffrey Lauvergne)…

J’ai des sources qui m’ont affirmé que Rudy Gobert s’en foutait, il sera effectivement en renégociation mais il sera là, il en a déjà parlé à sa franchise (ndlr : Rudy Gobert nous l’a lui-même confirmé). Sur les autres, ce sera peut-être plus compliqué mais au moins, on en a la certitude pour Rudy.

« La génération Parker a replacé le basket français sur l’échiquier mondial »

Pour Tony, on sait que ce sera son dernier Eurobasket. C’est donc la fin de la génération Parker aux championnats d’Europe, une génération qui a gagné quatre médailles, dont une avec toi. Quel regard portes-tu sur elle ?

Ils ont replacé le basket français sur l’échiquier européen, même mondial. Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire. Ils ont réussi à placer notre basket où ils devaient le mettre et c’est génial. Maintenant, aux suivants de reproduire la même chose et je suis certain que cela va se produire car on dispose quand même d’un grand talent derrière.

On a presque du mal à réaliser que dans un an, cela marquera la fin en équipe de France du meilleur joueur de son histoire…

Oui, mais je préfère ne pas y penser et me dire qu’il sera encore là l’an prochain et après, on verra. C’est un peu trop triste de devoir le perdre comme ça. Je préfère qu’il soit encore l’un de nos soldats dans cette équipe.

Espagne-Lituanie. C’était une finale assez inattendue. avant l’Euro, tu pensais l’Espagne finie. On était beaucoup également à voir la Lituanie derrière la Roja, la France et la Serbie. Elle prouve encore que c’est une grande nation de basket.

En parlant de l’Espagne, c’est vrai que j’avais dit qu’elle était finie mais plutôt pour l’or et l’argent. En fait, j’aurais pensé que cette finale serait la petite finale. Ils nous ont finalement surpris à arriver à ce niveau là. La Lituanie, c’est très fort ce qu’elle a réalisé. Elle a joué excessivement bien au basket, et a dégoûté les Serbes. C’est peut-être pour ça qu’ils sont sortis, pour essayer d’oublier… La Lituanie a vraiment joué un basket magnifique et bon, voilà, contre l’Espagne, ils sont tombés contre un Pau Gasol qui est le maître incontesté de l’Europe, aujourd’hui. C’était impossible.

« Pau Gasol est le plus grand joueur FIBA »

L’Espagne, éternelle ?

Non, parce qu’elle a aussi un groupe vieillissant, Pau Gasol va s’arrêter et même si son frère est énorme, je le vois d’un niveau en-dessous, il n’a pas le charisme de Pau. Je pense qu’ils vont baisser d’un ton mais c’est vrai qu’ils ont un nombre de joueurs très intéressants qui suivent aussi derrière.

On parle de la génération Parker  mais cette génération des Juniores de Oro, aujourd’hui centrés sur Pau Gasol et Felipe Reyes, est sur le toit de l’Europe depuis presque 15 ans. Tu as beaucoup joué en Espagne, tu connais très bien cette équipe et ces joueurs. Que peux-tu en dire ?

C’est une énorme génération et sincèrement, ce sont des mecs plutôt sympathiques. J’aurais évidemment que la France gagne mais les Espagnols sont des mecs sympas en dehors du terrain. J’ai demandé un simple autographe sur un bout de papier à Pau pour mon fils et résultat des courses, il lui a offert un maillot d’entraînement qu’il a pris le temps de signer. Les mecs ont la classe en plus, quoi. Sur le terrain, bon, je suis désolé, ce sont des salauds.

Tu as brièvement parlé de Pau Gasol. C’est six médailles à l’Eurobasket, dont trois en or, sans oublier deux aux J.O et une en mondial. Deuxième meilleur marqueur de l’Eurobasket. Certes, il y a eu Kresimir Cosic, Nick Galis, Arvydas Sabonis auparavant mais ne s’est-il pas affirmé avec cet Euro comme le meilleur joueur de la FIBA moderne ?

Oui. C’est le plus grand. Il a effectivement ce talent de marquer des points et de prendre des rebonds mais il influe surtout sur le jeu de son équipe. Il la transforme, il la transfigure, il l’éclaire. C’est impressionnant à voir jouer et j’aimerais que les jeunes intérieurs d’aujourd’hui le regardent pour s’en inspirer.

« Chapeau bas à la FFBB »

Qu’as-tu pensé de l’organisation de cet Eurobasket ?

Chapeau bas à la fédération. Elle a fait un travail extraordinaire. Malgré cette organisation au dernier moment, on a eu des phases à Montpellier et Lille qui étaient parfaitement préparées, agencées. Tout était très fluide. On n’a pas vu le travail assuré derrière. Franchement, je n’ai que des compliments à faire et on sait bien que je ne suis pas trop le mec à en faire trop.

En ce qui nous concerne, c’est aussi la fin. Merci beaucoup pour ta participation. Veux-tu dire un dernier mot à nos lecteurs ?

Très sincèrement, j’ai passé un très bon moment à parler de basket avec les lecteurs et toi, à donner mon opinion sur Basket USA. C’était vraiment un grand plaisir. J’ai eu beaucoup de retours, bons ou mauvais, cela m’a fait plaisir que l’on me réponde car c’est important qu’on puisse communiquer. J’ai essayé de communiquer mais c’est vrai que c’était difficile en étant à l’Eurobasket, il y avait beaucoup de sollicitations. C’était un peu compliqué pour moi de répondre aussi souvent que je l’aurais voulu mais merci beaucoup à tous de m’avoir lu, merci pour les compliments et les critiques. Je suis content d’avoir eu des réactions dans tous les cas. C’était une belle expérience.

Propos recueillis par Jérémy Le Bescont

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés