Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.73UTA2.12Pariez
  • LOS1.83LA 1.99Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les blogs de la rédaction

Les Clippers enfin sortis de l’abîme ?

Par  — 

Les Clippers enfin sortis de l'abîme ?

« Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, l’abîme finit par ancrer son regard en toi ».

Laissez-moi quelques minutes pour vous expliquer pourquoi ce passage de « Par-delà le bien et le mal », de Friedrich Nietzsche, m’est venu en tête à la fin du Game 5 entre les Clippers et les Spurs.

Imaginez une franchise, risée de son sport depuis quarante ans. Imaginez ses multiples choix de Draft ratés, ses joueurs d’avenir blessés, son ancien propriétaire raciste, son énorme feuilleton juridico-médiatique qui fait trembler ses fondations déjà très fragiles. Imaginez son franchise player sans cesse critiqué pour son incapacité à transcender son équipe en playoffs.

Maintenant que les contours sont dessinés, voyez cette forme affronter son exact opposé : une franchise solide comme un roc, au sommet depuis deux décennies. Pour une fois, ce Titan de doutes semble pourtant plus jeune, plus physique et simplement plus fort que son adversaire. Mais alors qu’il peut et qu’il doit s’imposer, il tremble et commet une nouvelle erreur.

Les monstres des Clippers sont intérieurs mais ils sont puissants. En rabattant le ballon de façon illégale, DeAndre Jordan aurait pu les réveiller une nouvelle fois et dessiner encore plus nettement le visage d’une franchise maudite, ses joueurs destinés à assumer leurs rôles d’éternels losers.

Chris Paul, Blake Griffin et leurs compagnons auraient pu « devenir monstres » à ce moment-là en laissant l’abîme « ancrer son regard » en eux parce que, depuis toujours, c’est ainsi que s’écrit l’histoire des Clippers. Mais que s’est-il finalement passé depuis une semaine ? Cette fois, les Clippers ne se sont pas écroulés. Au contraire, ils sont allés battre les Spurs dans leur antre pour arracher un Game 7. Ils ont gagné celui-ci au terme d’une rencontre d’une intensité folle, avec un sang-froid magnifique. Et Chris Paul s’est arraché pour s’offrir un instant d’éternité.

La nuit dernière, ils sont même allés battre Houston dans le Texas alors même que leur meneur était sur le flanc, reprenant d’entrée de jeu l’avantage du terrain.

Pour la première fois de leur histoire (!), les Clippers viennent de remporter trois rencontres consécutives en playoffs. Et pas n’importe lesquelles puisqu’ils se sont imposés deux fois face au champion en titre, dont une fois à l’extérieur, puis contre la deuxième meilleure équipe de l’Ouest, encore à l’extérieur et après deux petits jours de repos bien trop courts…

Bien sûr, j’ai conscience que la route est encore longue et que les choses changent vite dans le sport, tout comme les lectures et les interprétations. Mais lorsque Doc Rivers disait à ses joueurs : « Respirez, respirez, respirez ! » lors du Game 7 étouffant du premier tour, je l’entendais presque rajouter la deuxième partie de la phrase : « Vous êtes sortis de l’abîme ! »

+ d’articles de Dimitri Kucharczyk :
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA Clippers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés