Summer
league
Summer
league
MIL21
CLE41
LAC
BRO22:00
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Joe Mazzulla se méfie d’un relâchement de ses Celtics

NBA – Le comeback des Mavericks dans le 4e quart-temps du Game 3 est une source de motivation pour Joe Mazzulla.

Joe MazzullaChaque entraineur possède ses propres méthodes pour motiver son groupe. Joe Mazzulla aime sortir du discours classique et puiser dans d’autres sports comme le football ou le MMA.

Jeudi, l’entraîneur des Celtics a ainsi comparé le retour tonitruant des Mavericks dans le dernier quart-temps du Game 3 à un sport de combat. Alors que les Celtics étaient tout proches d’infliger un K.O. aux Mavericks, le 22-2 encaissé les a envoyés dans les cordes, ou plutôt dans les grilles de l’octogone. Et l’entraineur a beaucoup apprécié de voir ses joueurs se faire surprendre.

« Joe est cohérent tout le temps. Ce que je veux dire, c’est qu’il était si heureux que cela se soit passé comme ça, car il peut continuer de nous dire de rester calme et concentré, » témoigne Derrick White. « Mais il reste juste cohérent. Il prend juste les bonnes décisions et nous lui faisons entièrement confiance. Mais c’est un malade, il a clairement aimé le début de 4e quart-temps des Mavs. »

« Bon boulot », les deux pires mots à dire à un sportif

Une impression confirmée par Sam Hauser. Voir son équipe gâcher une telle avance rendrait fou n’importe quel entraineur, mais pas Joe Mazzulla.

« Les Mavs ont eu cette grosse série au début du quatrième quart-temps, et il est arrivé et nous a dit ‘C’est super' » raconte l’ailier remplaçant. « Cela nous donne encore plus envie de gagner. Il ne s’est même pas concentré sur la victoire mais sur ce ‘run’, mais c’est cool car ça nous fait garder les pieds sur terre, il y a encore du travail. »

Garder ses joueurs concentrés a été la principale préoccupation de Joe Mazzulla tout au long de la saison. Les Celtics ont très largement dominé la ligue en saison régulière, et désormais en playoffs avec 10 victoires de suite, mais l’entraineur devait s’assurer que ces derniers ne se relâchent pas.

« Il dit toujours que ‘bon boulot’ sont les deux pires mots à dire à un sportif. Il est facile pour quelqu’un de se relâcher après lui avoir donné du crédit, » révèle Sam Hauser. « Il fait du bon travail lorsqu’on est sur une série de victoires pour qu’on garde le cap. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →