Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kyrie Irving n’a toujours pas mis un panier à 3-points…

NBA – Après deux rencontres, Kyrie Irving tourne à 35% aux tirs, dont 0% à 3-points. Physiquement, il est dominé par le premier rideau défensif des Celtics.

Kyrie IrvingLuka Doncic a beau endosser la responsabilité de la défaite dans le Game 2, tous les regards se tournent vers Kyrie Irving. Après ses 12 points à 6 sur 19 aux tirs du Game 1, il a fait à peine mieux avec 16 points à 7 sur 18 aux tirs dans la deuxième manche. Point commun à ses deux contre-performances : il n’a toujours pas inscrit le moindre tir à 3-points ! Il en est à 0 sur 8 de loin, et à 35% sur l’ensemble des deux matches.

« Je ne suis pas le seul responsable, mais j’en assume la majeure partie car mes coéquipiers comptent sur moi pour convertir beaucoup de ces tirs et alléger le fardeau de Luka, mais aussi de tous les autres et de l’équipe », a réagi Kyrie Irving. « Offensivement, je dois mieux jouer. Les deux premiers matches n’ont pas été les meilleurs pour moi, surtout lorsque Luka a marqué plus de 25 points, pris des rebonds, délivré des passes décisives et fait des choses qui ne se voient pas dans les stats. Je me sens responsable du confort de jeu des autres joueurs sur le terrain. »

Les Celtics l’orientent sur sa main gauche

Clairement, c’est physiquement que Kyrie Irving souffre face aux Celtics. Outre Jrue Holiday, il doit se coltiner, à tour de rôle Derrick White, Jaylen Brown, et même parfois Jayson Tatum. C’est sur du un-contre-un, et les qualités de dribbleur de Kyrie Irving ne font pas la différence. Il parvient toujours à inscrire des lay-up acrobatiques, mais son absence de réussite sur les tirs extérieurs ne crée pas d’espace pour ses coéquipiers.

« Ils me poussent un peu plus sur mon côté gauche », a constaté le meneur All-Star. « Je suis un peu déçu de ne pas avoir réussi à convertir plus d’occasions lorsque j’ai pris les intervalles. Bien sûr, j’affronte Jrue Holiday et Jaylen Brown à plusieurs reprises, mais j’ai l’impression d’avoir l’avantage sur certaines possessions où je dois juste mettre dedans. Beaucoup de tirs ont tapé l’arrière du cercle et sont ressortis, et ça peut énerver… »

C’est ce que retient au final Jason Kidd. Son meneur a eu des bonnes positions, et il n’a simplement pas mis dedans. « Il a eu de très bonnes positions, et c’est juste pas rentré… »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →