NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Sur le toit de l’Europe, Mathias Lessort n’arrive toujours pas à y croire !

Euroleague – Le Panathinaïkos a vaincu le champion en titre à Berlin (95-80) pour décrocher le titre européen suprême, 14 ans après leur dernier sacre. Aux côtés de Kostas Sloukas et Kendrick Nunn, Mathias Lessort aura été l’un des grand artisans de ce succès (17 points, 6 rebonds).

Mathias LessortContre toute attente, c’est bien le Panathinaïkos qui a soulevé le trophée dimanche, à Berlin, en finale de l’Euroleague face au Real Madrid, pourtant grand favori à sa propre succession.

Dépassés en premier quart-temps (36-25), les hommes d’Ergin Ataman ont progressivement réussi à inverser la tendance, avec une base défensive plus solide et des options payantes en misant sur la paire Nunn-Sloukas (21 et 24 points) avec Mathias Lessort en soutien pour dominer près du cercle.

Revenu à -5 à la pause (54-49), le Pana a alors pris les devants en milieu de troisième quart-temps en passant un 8-1 marqué par deux gros paniers de Kendrick Nunn (60-57). C’est ensuite Kostas Sloukas qui a montré la voie en enchaînant deux panier à 3-points. Le Real Madrid a ensuite flanché pour de bon sur un 9-0 conclu par deux lancers de Mathias Lessort (88-76), avant de s’incliner deux minutes plus tard (95-80).

En pleurs à la fin d’un nouveau match plein de sa part (17 points, 6 rebonds), le pivot tricolore a savouré ce qu’il a qualifié comme la plus grande réussite de sa carrière, débutée il y a dix ans à l’Elan Chalon.

« C’est fou ! », a-t-il lancé au micro de BasketEurope. « Je ne savais même pas, je ne réalisais pas ce qui se passait. Je ne savais pas ce qui était en train de se passer. Je me disais « Mais non, on a gagné l’Euroleague, on la vraiment fait ». Je suis en train de repenser à tout ce que j’ai vécu quand j’étais jeune, toutes les galères que j’ai eues, toutes les personnes qui mont aidé et toutes les personnes qui n’ont pas cru en moi aussi. Et je ne pouvais pas réaliser…»

Les deux belle histoires de la soirée, avec Ergin Ataman

Vainqueur de la Coupe d’Europe FIBA avec Nanterre en 2017, puis de l’EuroCup en 2021 avec Monaco, le voilà sur le toit de l’Europe avec ce troisième titre européen en carrière.

C’est l’autre belle histoire avec celle de son coach, Ergin Ataman, également arrivé au Pana cet été, et qui remporte pour sa part sa troisième Euroleague en quatre ans après son doublé avec l’Anadolu Efes en 2021 et 2022.

« C’est vraiment un coach qui nous donne de la confiance, qui nous laisse jouer. Il signe des joueurs qui ont du talent, qui savent jouer, et il nous met au confiance pour qu’on soit au meilleur de nous-mêmes. On l’a vu ce soir, on l’a vu tout au long de la saison. On a juste les bons éléments, on avait un groupe qui avait faim, qui avait envie de prouver quelque chose, et c’est ce qu’on a fait. C’est vraiment un coach qui nous a beaucoup apportés, et nous a permis d’être là aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités