Summer
league
Summer
league
MIA102
OKC73
HOU73
DET87
MEM108
DAL88
PHI95
POR97
SAC23
UTH9
LAL
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Heat ne se cherche pas d’excuses mais retient la « leçon »

NBA – Giflé par les Celtics lors du Game 5 mercredi, le Heat a refusé de pointer du doigt les nombreuses blessures comme raison de son élimination.

Bam Adebayo (Heat) contre les Celtics

Pour la deuxième fois seulement depuis 2010, il n’y aura ni les Warriors, ni le Heat en finale NBA. Si Golden State ne s’est même pas invité en playoffs cette saison, Miami y a davantage fait de la figuration qu’autre chose, évitant de peu le sweep contre les Celtics (4-1). Mercredi soir à Boston, l’équipe floridienne a été surclassée dans les grandes largeurs (118-84), pour signifier la fin d’une saison compliquée, un an après avoir été jusqu’en finale NBA. Mais pas question pour autant de chercher des facteurs extérieurs à cette élimination, aussi légitimes soient-ils.

Mercredi, Erik Spoelstra a une nouvelle fois dû composer sans son leader Jimmy Butler, blessé lors du play-in, et Terry Rozier, tous les deux absents lors de l’intégralité de la série, ou encore Jaime Jaquez Jr. « On ne va pas mettre ce résultat sur le compte des blessures » a balayé le coach du Heat, autant beau joueur que lucide en conférence de presse. « N’enlevons rien aux Celtics, c’est la meilleure équipe de basket sur toute la saison. »

37 cinq de départ différents cette saison

Galvanisé à l’idée de prendre sa revanche sur l’équipe qui l’avait dominé en finale de conférence la saison passée, Boston s’est montré impitoyable dès l’entame du match. « Vous pouviez sentir qu’ils voulaient en finir tout de suite, dès ce soir. Ils avaient probablement de quoi être motivé contre nous. »

La logique a beau avoir été respectée et le Heat en avoir conscience, Kevin Love ne cachait pas que la manière était « évidemment super douloureuse« . Mené de 32 points avant même le dernier quart-temps, Miami a « appris de nombreuses leçons » a analysé Bam Adebayo. « J’ai le sentiment que je vais avoir beaucoup à retirer de la manière de défendre des Celtics sur moi tout au long de la série » envisageait Tyler Herro, limité à 16,8 points à 38,5% au tir en cinq matchs. « Ils ont fait du très bon travail. Mais au final, cela me rendra plus fort. »

Le finaliste 2023 va pouvoir panser ses plaies avant la reprise, après avoir dû aligner un 37e cinq de départ différent mercredi au TD Garden. « On a beaucoup gagné en dureté mentale avec les hauts et les bas que l’on a connus, à apprendre à gagner avec 50 équipes différentes » exagérait Bam Adebayo.

Des changements à venir cet été ?

L’été pourrait aussi être agité alors que Miami arrive à un croisement dans la construction de son effectif. Jimmy Butler aura 35 ans à la reprise et a alterné les belles performances et les matchs sans motivation en saison régulière. « Si vous construisez une équipe autour de deux ou trois joueurs et que vous ne gagnez pas le titre, alors vous pouvez commencer à vous dire : ‘OK, cela ne va pas marcher’ «  avertissait Pat Riley avant le début de saison. L’apport de Terry Rozier, acquis en cours de saison a été minimal à cause des blessures.

« On va avoir beaucoup de temps pour faire l’autopsie de notre saison régulière » assure Erik Spoelstra. « La compétition a été très rude dans les deux conférences, et deux ou trois victoires ont pu faire des différences monumentales. » Le Heat cherchera peut-être à ajouter des shooteurs à son effectif, après avoir perdu Max Strus l’été dernier. Contre Boston, Miami a marqué 23 paniers à 3-points dans sa seule victoire au Game 2, contre 21 cumulés sur les trois matchs suivants.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Tyler Herro 42 33.5 44.1 39.6 85.6 0.5 4.8 5.3 4.5 2.2 0.7 0.1 1.5 20.8
Jimmy Butler 60 34.0 49.9 41.4 85.8 1.8 3.6 5.3 5.0 1.7 1.3 0.3 1.1 20.8
Bam Adebayo 71 34.0 52.1 35.7 75.5 2.2 8.1 10.4 3.9 2.3 1.1 0.9 2.2 19.3
Terry Rozier 31 31.5 42.3 37.1 91.3 0.6 3.6 4.2 4.6 1.3 1.0 0.3 1.6 16.4
Duncan Robinson 68 28.0 45.0 39.5 88.9 0.2 2.3 2.5 2.8 1.4 0.7 0.2 2.4 12.9
Jaime Jaquez, Jr. 75 28.2 48.9 32.2 81.1 1.1 2.7 3.8 2.6 1.5 1.0 0.3 2.2 11.9
Caleb Martin 64 27.4 43.1 34.9 77.8 1.2 3.2 4.4 2.2 1.2 0.7 0.5 2.0 10.0
Josh Richardson 43 25.6 44.4 34.7 94.4 0.4 2.4 2.8 2.4 0.8 0.6 0.3 1.8 9.9
Kevin Love 55 16.8 44.0 34.4 78.7 1.1 5.1 6.1 2.1 0.9 0.3 0.2 1.8 8.8
Kyle Lowry 37 28.0 42.6 38.5 83.3 0.7 2.8 3.5 4.0 1.4 1.1 0.4 2.5 8.2
Nikola Jovic 46 19.5 45.2 39.9 70.2 0.5 3.6 4.2 2.0 0.9 0.5 0.3 1.8 7.7
Haywood Highsmith 66 20.7 46.5 39.6 63.9 1.0 2.2 3.2 1.1 0.5 0.8 0.5 1.8 6.1
Patty Mills 13 16.4 33.8 20.8 100.0 0.3 0.8 1.2 1.5 0.6 0.8 0.0 1.2 5.8
Thomas Bryant 38 11.6 57.7 18.2 87.2 1.1 2.7 3.7 0.6 0.6 0.3 0.4 1.2 5.7
Delon Wright 14 20.4 39.4 36.7 81.3 0.4 1.5 1.9 2.6 0.2 1.4 0.2 0.7 5.4
Dru Smith 9 14.5 45.5 41.2 100.0 0.7 0.9 1.6 1.6 0.6 1.0 0.3 1.3 4.3
Jamal Cain 26 10.0 43.0 35.5 78.3 0.6 0.8 1.4 0.4 0.3 0.4 0.2 0.8 3.7
Orlando Robinson 36 8.4 50.0 53.3 76.0 0.8 1.6 2.3 0.9 0.5 0.2 0.2 1.0 2.8
Cole Swider 18 4.8 39.5 33.3 100.0 0.1 0.3 0.4 0.3 0.4 0.1 0.1 0.2 2.3
R.j. Hampton 8 9.5 28.6 12.5 50.0 0.3 0.5 0.8 1.0 0.4 0.0 0.0 1.0 1.3
Alondes Williams 7 2.2 25.0 0.0 100.0 0.0 0.1 0.1 0.0 0.3 0.0 0.1 0.3 0.7

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités