Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jaime Jaquez Jr, fidèle au poste

NBA – Lors de son premier match face aux Pistons, le rookie floridien a tiré profit de plusieurs situations au poste.

Jaime Jaquez Jr.Lorsque Caleb Martin lui a transmis le cuir ligne de fond, les trois autres joueurs du Heat se sont écartés pour lui faire de la place. D’une grosse feinte de tir, Jaime Jaquez Jr. a mis dans le vent Joe Harris avant de partir en dribble main gauche et de finir avec sa main faible.

Dans ce match d’ouverture face aux Pistons, le rookie du Heat venait d’inscrire son premier panier dans la Grande Ligue en faisant parler ses qualités au poste. Erik Spoelstra a bien compris qu’il avait intérêt à l’alimenter dans un tel contexte.

Quelques possessions plus tard, l’ancien d’UCLA était de nouveau servi, côté opposé. Killian Hayes venait de changer en défense avec Joe Harris quand Jaime Jaquez Jr. a encore feinté pour éliminer le Français, avant de terminer au cercle avec un « reverse lay-up » technique.

Bis repetita dans le dernier quart-temps de la rencontre où le rookie a réussi à prendre le dessus sur Joe Harris, visiblement ciblé en défense, avec une nouvelle feinte et un bon jeu d’appuis. Des mouvements à chaque fois efficaces, sans poser le dribble de trop, où le « cadrage » puis changement de rythme fait des dégâts.

« Je ne m’attendais pas à ça, mais je suis très heureux qu’il me fasse confiance pour me mettre dans ces positions, de sorte que je fasse le bon choix », apprécie le rookie, en parlant de son coach, avant d’ajouter : « Beaucoup de ces positions étaient très familières à UCLA. Je me suis donc senti très à l’aise. »

Les jeunes ? « Soit ils vont trop vite, soit ils ne cherchent qu’à marquer »

Le technicien floridien aurait tort de s’en priver. « Il a ce truc, cette qualité qui lui permet de faire les bons choix. Il ne ressemble pas nécessairement à beaucoup de jeunes joueurs. Soit ils vont trop vite, soit ils ne cherchent qu’à marquer. Il a fait ce qu’il fallait. Vous pouvez voir son jeu d’appuis, son équilibre et son niveau technique à peu près partout, sur le dribble ou les coupes », détaille Erik Spoelstra, qui fait référence au profil de « vétéran » de son joueur de 22 ans.

Un sentiment confirmé par l’un des « vrais » anciens de l’équipe, Kevin Love : « Il avait presque l’air d’un vétéran sur le terrain. Il a laissé le jeu venir à lui. Il ne s’est pas trop précipité et il a utilisé sa taille à son avantage. Je sais qu’il était limité en termes de minutes. Mais je suis très impressionné par ce qu’il a fait. » À savoir 6 points (3/3), 2 rebonds, 2 passes et 2 interceptions en 13 minutes.

Le rookie « pas comme les autres », comme le dit Bam Adebayo, devra sans doute encore patienter un peu avant de voir son temps de jeu augmenter. Il a manqué les quatre derniers matchs de présaison du Heat en raison d’une blessure à l’aine. « Je me sens bien. Mais ce n’est pas moi qui décide. Je fais donc confiance aux entraîneurs et à ce qu’ils me disent. Ils vont me mettre dans les meilleures conditions possibles », conclut le rookie. Ce premier match l’a confirmé.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités