Summer
league
Summer
league
SAC87
PHO77
WAS91
MIL79
CLE100
IND93
ATL40
NYK50
LAL
CHI1:00
DEN
NOR3:00
DAL
OKC5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La Bosnie jouait pour son peuple, pas ses politiciens

Euro 2022 – Jusuf Nurkic, qui n’a pas oublié les complications logistiques de son équipe durant la préparation, dit vouloir représenter au mieux ses concitoyens. Et pas son gouvernement.

Exploit face à la Slovénie, défaites de peu contre la France et l’Allemagne… La Bosnie-Herzégovine aura fait mieux que de la figuration dans cet Euro, même si la qualification pour les huitièmes de finale de la compétition n’est pas au bout. Il y a tout juste un mois pourtant, la Fédération bosnienne, qui reconnaissait avoir du mal à assumer les coûts logistiques, se demandait même si sa sélection pourrait prendre part à l’événement.

Jusuf Nurkic, qui avait comparé la situation à un « cirque » à l’époque, se dit encore aujourd’hui usé par ce contexte national. Usé mais également habité par l’envie de représenter au mieux ses concitoyens.

« Notre nation a des difficultés avec les gouvernements et les gens ordinaires ne veulent tout simplement pas souffrir. On représente le vrai peuple, celui qui aime la Bosnie. Le parcours (pour arriver ici) était insensé. Imaginez que la France n’ait pas d’hôtel pour dormir ou de nourriture pour les joueurs… des choses comme ça. Je n’ai pas les mots. C’est au moins stupide », a-t-il qualifié au lendemain de la victoire face aux champions d’Europe en titre.

Avec cette préparation laborieuse, le pivot NBA a été confronté à une réalité aux antipodes de son quotidien au sein de la grande ligue. Et pour lui, bénéficiaire cet été d’une prolongation de contrat à 70 millions de dollars à Portland, « ce n’est pas normal. Et c’est ce que je veux dire aux gens. Les gens ne devraient pas avoir à faire face à ça. Mais je pense qu’avec un peu de chance, un jour, ça va changer. »

Un appel à se déplacer aux urnes

Son pays, l’un des plus corrompus du continent, a récemment été en proie à des manifestations, dans les rues de Sarajevo notamment, pour réclamer des mesures afin de lutter contre l’inflation et la précarité croissante d’une partie de la population.

Le parcours de l’équipe bosnienne à l’Euro a donc un arrière-plan politique. « On joue pour avoir une meilleure chance et de meilleurs gymnases, mais on joue évidemment pour le peuple. Pas pour les politiciens ni personne d’autre », a poursuivi le pivot star, selon qui ni la guerre en Ukraine, ni la pandémie de Covid-19 n’aura fait évoluer les dirigeants du pays.

« Je ne pense pas que ça changera, même si on remporte la médaille d’or. Ils agissent ainsi depuis trente ans. Je n’ai pas confiance en eux, la plupart des gens non plus. Ceux qui vivent dans ce pays et qui l’aiment vraiment doivent aller voter. C’est une année électorale, on doit comprendre qu’après trente ans, on doit changer quelque chose », a appelé le basketteur en référence aux élections générales bosniennes d’octobre prochain.

Jusuf Nurkic considère ainsi que « chaque match est plus que du basket. On n’est pas venus là pour gagner de l’argent. Ni moi, ni les onze autres. Il s’agit plus de la façon dont on va représenter les gens. J’ai dit aux gars le premier jour, même si on perd, on le fait en équipe. On ne veut pas que les gens se disent qu’on n’a pas joué dur. Tous les matchs joués, du premier jusqu’à aujourd’hui, et en qualification pour la Coupe du monde, je crois que personne ne peut dire qu’on ne s’est pas battus. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités