Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Shaquille O’Neal et Rudy Gobert : la récré est terminée !

NBA – Après un nouvel accrochage sur les réseaux sociaux, le Shaq et Rudy Gobert ont calmement expliqué ce qui les motivait dans cet échange.

Depuis que Rudy Gobert a signé son contrat au salaire maximum, Shaquille O’Neal ne cesse de s’en prendre au Français. Cette semaine encore, il a expliqué dans un podcast qu’il ne ferait qu’une bouchée du pivot d’Utah.

« Rudy est un très bon joueur, un défenseur intelligent, mais il ne propose rien en attaque. Il n’a aucun move au poste » répète le Shaq. Son interlocuteur lui répond que Rudy Gobert pourrait le tenir à 12 points.

La réponse du Shaq est cinglante : « 12 points en trois minutes ! C’est contre ma religion que quelqu’un puisse me contenir en un-contre-un. Vous savez ce que je lui ferais ? C’est un contreur, on ne peut pas prendre un shoot. Il suffit d’enfoncer son petit cul jusque sous le cercle, puis de montrer les coudes pour qu’il ait peur. Et ensuite, bim boum, on lui dunke sur la tête. »

« J’aurais aimé jouer contre le Shaq de la grande époque »

Très actif sur les réseaux sociaux, d’autant plus qu’il est déjà en vacances, Rudy Gobert a écouté ce passage, et lui a répondu qu’il le « verrouillerait« . Une réponse qui a forcément amusé le Shaq, qui en a remis une couche sur le plateau de TNT, prêt à goûter à ce « poulet français » au barbecue.

Notre consoeur Taylor Rooks est allée en discuter avec les deux, et forcément, c’est beaucoup plus calme et plus respectueux.

« Oui, je pense vraiment que je pourrais le tenir » a expliqué le Français par messagerie. « Je ne vais jamais regarder quelqu’un, qui que ce soit, en me disant qu’il va me coller 40 points. Ce n’est pas ma mentalité. J’aurais aimé jouer contre le Shaq de la grande époque, cela aurait été un super challenge pour moi. »

« Il n’y a jamais d’embrouille… Quand je m’exprime, je m’appuie sur mon expérience, et je suis extrêmement qualifié pour parler »

Une mentalité qu’adore le Shaq, à qui notre consoeur fait suivre la réponse du pivot du Jazz. « Tu sais quoi Rudy, je vais te dire quelque chose : je respecte ça. Vraiment » répond-il. « Souvent, quand je balance des trucs, les gens pensent que c’est de la haine ou quelque chose du genre. Je n’ai pas de temps ou de l’énergie à perdre pour détester quelqu’un. Mais je me contente vraiment de le défier car le niveau est bon, et s’il devient très bon, alors tout le monde va prospérer. C’est comme ça qu’il faut regarder les choses. Avant que j’arrive, c’était un grand championnat. Quand je suis arrivé, ça l’était toujours. Quand ces gars sont partis, on l’a rendue meilleure. On est toujours là, le championnat n’a jamais été aussi bon. On part, Kobe est là, et il l’a rendu encore meilleur. On tient quelque chose de très bien, et c’est mon boulot de faire en sorte que ça continue d’évoluer.  »

Idem avec Donovan Mitchell que le Shaq n’a jamais épargné. « Il n’y a jamais d’embrouille… Quand je m’exprime, je m’appuie sur mon expérience, et je suis extrêmement qualifié pour parler. Je ne fais pas partie de ces consultants qui n’ont jamais rien fait. Vous savez qui je suis. Vous savez ce que j’ai fait.« 

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités