Pariez en ligne avec Unibet
  • IND2.39MIA1.56Pariez
  • TOR2.29DAL1.6Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Steven Adams et les Grizzlies étaient faits pour se rencontrer…

NBA – Le pivot néo-zélandais, transféré aux Grizzlies cet été, s’était notamment frité avec Zach Randolph, qui avait perdu son sang-froid en lui assénant un coup de poing !

C’était lors des playoffs 2014. Autant dire que de l’eau a coulé sous les ponts depuis, et que la chevelure de l’intéressé a également pas mal évolué. Steven Adams venait alors de vivre sa première saison en NBA avec Oklahoma City et s’apprêtait à affronter Memphis au premier tour des playoffs.

Le pivot néo-zélandais avait alors été aux premières loges pour « goûter » au « Grit & Grind » des Grizzlies, notamment suite à une altercation avec Zach Randolph qui avait repoussé son défenseur direct en lui touchant le visage lors du Game 6. Un geste qui avait fait basculer la série en faveur d’OKC, causant notamment l’expulsion dans le Game 6 et la suspension pour le Game 7 de l’intérieur de Memphis. Sept ans plus tard, Steven Adams sait donc avec quelles casseroles il arrive dans le Tennessee.

« Je ne crois pas que ma réputation ici soit vraiment exceptionnelle », a-t-il lancé. « Parce que Z-Bo m’avait frappé au visage quand j’étais un rookie et que vous avez ensuite perdu le Game 7 à cause de ça ».

Un rookie déjà forte tête

Par sa ténacité, Steven Adams avait réussi à faire sortir de Zach Randolph de ses gonds, alors que c’était plus Memphis, avec son jeu dur, qui avait tendance à pousser ses adversaires à la faute à l’époque. Cette séquence a en tout cas donné un aperçu du tempérament de Steven Adams, qui a pu se confirmer lors de la suite de sa carrière, celui d’un joueur dur au mal, aux valeurs similaires à celles de sa nouvelle formation.

« Ça renvoie à de vieilles histoires. En tout cas je me souviens bien du type de batailles que nous avions face à eux, parce qu’il s’agissait d’équipes qui avaient du cran à l’époque. Je pense que j’ai une assez bonne idée, en ayant joué contre eux, de ce que ça demande. Je suis nouveau ici, donc je dois découvrir ce que ça fait de faire partie de cette équipe », a ajouté Steven Adams.

Pour son nouveau coach, Taylor Jenkins, ça ne fait aucun doute : Steven Adams a toutes les qualités pour succéder à Jonas Valanciunas et se mettre au niveau du reste l’équipe en terme de dureté.

« Il est enthousiaste par ce que nous construisons ici et par l’énorme rôle qu’il va jouer. Vous connaissez tous son histoire et d’autres choses mais il aime vraiment le basket. Ça va être un super apport pour nous ».

Steven Adams Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2013-14 OKC 81 15 50.3 0.0 58.1 1.8 2.4 4.1 0.5 2.5 0.5 0.9 0.7 3.3
2014-15 OKC 70 25 54.4 0.0 50.2 2.8 4.6 7.5 0.9 3.2 0.5 1.4 1.2 7.7
2015-16 OKC 80 25 61.3 0.0 58.2 2.7 3.9 6.7 0.8 2.8 0.5 1.1 1.1 8.0
2016-17 OKC 80 30 57.1 0.0 61.1 3.5 4.2 7.7 1.1 2.4 1.1 1.8 1.0 11.3
2017-18 OKC 76 33 62.9 0.0 55.9 5.1 4.0 9.0 1.2 2.8 1.2 1.7 1.0 13.9
2018-19 OKC 80 33 59.5 0.0 50.0 4.9 4.6 9.5 1.6 2.6 1.5 1.7 1.0 13.9
2019-20 OKC 63 27 59.2 33.3 58.2 3.3 6.0 9.3 2.3 1.9 0.8 1.5 1.1 10.9
2020-21 NOP 58 28 61.4 0.0 44.4 3.7 5.2 8.9 1.9 2.0 0.9 1.3 0.7 7.6
2021-22 MEM 1 32 57.1 0.0 0.0 6.0 8.0 14.0 3.0 0.0 1.0 2.0 1.0 8.0
Total   589 27 59.1 7.7 54.8 3.5 4.3 7.7 1.2 2.5 0.9 1.4 1.0 9.6

A lire aussi