Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.06CHI1.8Pariez
  • IND1.15OKL5.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rudy Gobert : « Je ne pense pas qu’on ait envoyé un message »

Le Jazz marche sur la NBA avec une 22e victoire en 24 matches, et un dernier succès de 25 points face aux champions en titre.

Jamais les Lakers n’avaient perdu de 25 points cette saison. C’est dire si la victoire du Jazz de cette nuit est marquante, d’autant qu’elle permet aux coéquipiers de Rudy Gobert de creuser l’écart au classement, mais aussi d’envoyer un message au reste de la ligue. Ce Jazz-là, c’est du très costaud !

« C’est une belle victoire pour nous, mais je ne pense pas qu’on ait envoyé un message » tempère Rudy Gobert. « Il leur manquait beaucoup de joueurs. Ils avaient joué en prolongation il y a deux jours. Pour nous, il s’agit simplement de nous améliorer, encore et encore, pour être prêts lorsqu’arriveront les playoffs. »

Garder le pied sur l’accélérateur

Effectivement, les Lakers évoluent sans Anthony Davis, ni Dennis Schroder, soit les 2e et 3e meilleurs marqueurs de l’équipe. LeBron James est esseulé, et après la défaite en prolongation de lundi face aux Wizards, les jambes étaient lourdes, et les Lakers étaient des cibles trop faciles pour un Jazz qui joue peut-être le meilleur basket de son histoire. La franchise est d’ailleurs devenue la première équipe à atteindre la barre des 50 3-points inscrits sur deux matches.

Pour Donovan Mitchell, c’est le même discours que Gobert. Etre premier en février ne sert à rien. « On veut garder le même état d’esprit et rester concentrés comme si le match était serré. Au final, tout le monde essaie de nous battre, et je pense que ce qu’il y avait de bien dans ce match, c’est qu’on a gardé le pied sur l’accélérateur. A aucun moment du match, on a joué comme si on menait. »

Défense et partage de la balle

Ce que retient Gobert pour sa part, c’est la qualité de la défense. Bien sûr, l’attaque du Jazz impressionne par son adresse et ses mouvements, mais tout part de la défense. « Je pense qu’on a fait du super boulot en défense. Peu importe qui on affronte, ou qui on joue, on veut être certain d’avoir le même état d’esprit défensif chaque soir. On a aussi fait du super boulot dans la circulation de la balle. Quand on défend et qu’on partage la balle comme ça, c’est difficile de nous battre. »

Pour le coach, Quin Snyder, la performance de Donovan Mitchell est le symbole de ce Jazz. Le double All-Star termine à 4 sur 16 aux tirs mais… il compense par une grosse activité. « Il y a beaucoup de manières de bien jouer. Donovan est à deux passes d’un triple-double ce soir. Donc, quand on regarde la feuille de stats, personnellement, je vois ses huit passes et ses dix rebonds davantage que ses tirs. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |