NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
TEA
LEB2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le collectif du Jazz résiste au duo Murray-Jokic

Si son duo Jamal Murray (30 points) – Nikola Jokic (35 points, 14 rebonds, 9 passes) a brillé comme en playoffs, Denver a manqué d’armes pour venir à bout de Utah, emmené par six joueurs à au moins 10 points et victorieuse à l’arraché (109-105).

Cinq mois après leur série de playoffs mémorable, Nuggets et Jazz se retrouvent en saison régulière, en dehors d’une « bulle ». Et ce sont les joueurs de Salt Lake City, insolents de réussite à 3-points, qui prennent le meilleur départ contre leurs bourreaux du mois d’août dernier (17-7). Mais les finalistes de conférence en titre ne tardent pas à répliquer, par l’intermédiaire d’un Nikola Jokic déjà intenable (20-19).

Toujours aussi adroite derrière l’arc (7/11 au bout d’un quart-temps), la franchise de l’Utah poursuit son entame canon sur le plan offensif. Mais Denver s’accroche et ne démérite pas non plus en attaque, ne comptant qu’une possession de retard à l’issue de ces douze premières minutes très agréables (32-31). Dans le duel des héros de Disney World, Jamal Murray (11 points) domine pour le moment nettement un Donovan Mitchell loin d’être en rythme.

Dans le deuxième acte, le Jazz continue son festival à 3-points et reprend du même coup ses aises au tableau d’affichage. Le ballon circule bien et les remplaçants, guidés par Mike Conley, font le travail (42-33). Sans surprise, les titulaires des Nuggets reviennent rapidement en jeu et ce retour s’accompagne directement d’un rééquilibre de la partie. Jamal Murray prend, lui, un malin plaisir à torturer les défenseurs mormons (50-50).

Jamal Murray réactive le mode Bubble

À l’image de Donovan Mitchell, les joueurs de l’Utah sont maintenant dans le dur et peinent à trouver de bonnes positions de shoot contre la défense resserrée de Denver. En face, Murray (24 points) est toujours aussi chaud et inarrêtable. En témoignent son « 3+1 » en déséquilibre sur le nez de Royce O’Neale puis son 3-points devant un Rudy Gobert mystifié. Forte de sa belle fin de mi-temps, la franchise du Colorado se retrouve ainsi aux commandes à la pause (58-53).

Sur la corde raide au retour des vestiaires, le Jazz peut compter sur l’adresse extérieure de Bojan Bogdanovic —couplée à la maladresse de ses adversaires— pour tenir bon et recoller au score, malgré un nombre incalculable de rebonds offensifs abandonnés aux Nuggets. Discret jusqu’ici, Rudy Gobert se met enfin en évidence en attaque avec deux dunks rageurs, dont un poster sur Will Barton (67-64).

Terriblement maladroit, Donovan Mitchell finit par se rappeler au bon souvenir de Denver et il reprend confiance en provoquant des fautes et en se rapprochant du panier. Un réveil dont se réjouit évidemment la formation de l’Utah, qui termine mieux ce quart-temps et repasse en tête, à douze minutes de la fin, malgré les efforts de Nikola Jokic (81-79).

Une fois de plus aidé par l’efficacité de son banc, et malgré un tas de pertes de balle, le Jazz dicte peu à peu le tempo sur ce match. En profitant pour ce faire d’un jeu haché par de nombreux coups de sifflet. Un véritable combat physique s’installe et, afin de résister aux déferlantes adverses, les Nuggets s’en remettent bien sûr à Jokic, qui surnage chez eux depuis que Jamal Murray est redescendu de son nuage (92-90).

Le collectif du Jazz fait la différence

Les hommes de Michael Malone n’existent plus que grâce à leur « Joker », tandis que tous les ballons passent par Donovan Mitchell ou Jordan Clarkson chez ceux de Quin Snyder. Plus solides des deux côtés du parquet, les joueurs de l’Utah se détachent progressivement, à 2 minutes 30 du buzzer (103-95). Jamais du genre à abdiquer, et tirant profit des lancers francs ratés par ses visiteurs, Denver s’appuie sur l’inévitable Nikola Jokic pour refaire son retard. Et sur un 3-points de Gary Harris, l’écart retombe carrément à une possession, à 1 minute 15 de la fin (103-102) !

Moment choisi par Mitchell pour planter un « fadeaway » primordial dans la foulée (105-102). Un panier dont ne se relèveront finalement pas les Nuggets, qui vont ensuite vendanger plusieurs opportunités d’égalisation. Jamal Murray aura beau marquer derrière l’arc à 10 secondes du buzzer pour relancer le suspens, le Jazz s’impose à l’arrivée 109 à 105, Rudy Gobert s’occupant de conclure la partie avec un dunk.

La profondeur de banc a été déterminante ce soir, la franchise de Salt Lake City pouvant compter sur six éléments à au moins 10 points, dont Jordan Clarkson (23). Un luxe collectif dont n’a pu bénéficier la formation du Colorado, emmenée par Nikola Jokic (35 points, 14 rebonds, 9 passes) et Jamal Murray (30 points) en mode « bulle d’Orlando ». Mais, cette fois-ci, il en fallait davantage pour venir à bout des joueurs de l’Utah.

Nuggets / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
P. Millsap 21 2/6 0/1 0/0 4 5 9 1 2 0 1 1 4 10
W. Barton 26 1/6 0/3 0/0 1 4 5 4 2 0 1 1 2 6
N. Jokic 40 14/23 3/6 4/4 8 6 14 9 4 2 6 1 35 46
J. Murray 42 11/27 4/11 4/5 2 3 5 4 2 0 0 1 30 23
G. Harris 25 2/11 2/7 2/4 1 4 5 0 4 1 0 0 8 3
J. Green 20 2/8 1/3 0/0 2 4 6 0 1 0 0 1 5 6
I. Hartenstein 3 0/3 0/0 0/0 2 0 2 0 0 0 0 0 0 -1
F. Campazzo 11 2/4 1/1 0/0 1 0 1 2 5 0 1 0 5 5
M. Morris 25 3/7 1/2 0/0 1 0 1 2 1 0 0 0 7 6
P. Dozier 28 3/5 2/3 1/2 1 3 4 3 2 3 0 1 9 17
Total 40/100 14/37 11/15 23 29 52 25 23 6 9 6 105
Jazz / 109 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
R. O'Neale 34 2/4 2/3 2/2 0 5 5 3 4 1 1 0 8 14
B. Bogdanovic 34 6/13 5/9 0/2 1 2 3 3 1 0 4 0 17 10
R. Gobert 33 4/5 0/0 7/13 4 9 13 1 3 0 1 2 15 23
M. Conley 31 6/13 2/7 0/4 0 3 3 8 2 1 1 0 14 14
D. Mitchell 38 7/20 0/7 4/4 1 2 3 7 4 1 4 2 18 14
G. Niang 14 4/6 2/3 1/1 1 2 3 0 3 0 1 0 11 11
D. Favors 15 1/2 0/0 1/1 0 1 1 1 2 2 0 1 3 7
J. Clarkson 30 9/13 4/8 1/1 0 3 3 1 1 2 1 1 23 25
M. Oni 12 0/0 0/0 0/0 0 2 2 0 1 0 0 0 0 2
Total 39/76 15/37 16/28 7 29 36 24 21 7 13 6 109

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |