NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

En coachant face aux Lakers, Becky Hammon est entrée dans l’histoire de la NBA

Profitant de l’expulsion de Gregg Popovich, l’assistante des Spurs est devenue la première femme à coacher dans une rencontre officielle de la NBA.

C’est à la suite d’un double contact non sifflé entre DeMar DeRozan et Marc Gasol que les nerfs de Gregg Popovich ont lâché, à quatre minutes de la mi-temps face aux Lakers. Le coach des Spurs a pris une première faute technique suite au panier en contre-attaque de Dennis Schroder, puis une deuxième dans la foulée, synonyme d’expulsion.

C’est donc ce fait de jeu inattendu qui a permis à Becky Hammon, première assistante de Pop, d’entrer dans l’histoire en devenant la première femme à occuper le poste d’entraîneur principal au cours d’une rencontre NBA.

« C’est évidemment un moment important », a-t-elle déclaré avant la rencontre. « J’ai fait partie de cette franchise depuis 2007, lorsque j’ai été transférée ici. Donc j’ai vécu à San Antonio, j’ai fait partie des Spurs et de l’organisation sportive avec les Stars (en WNBA), tout ça pendant 13 ans. J’ai donc investi beaucoup de temps, et ils ont investi beaucoup de temps en moi pour me construire et me faire progresser ».

En attendant le jour J…

Lors du premier match de préparation des Spurs dans la « bulle » lors de la fin de saison dernière, Gregg Popovich s’était mué en assistant coach, laissant Becky Hammon gérer l’équipe le temps d’une rencontre.

L’ancienne shooteuse des Silver Stars a ensuite passé un entretien pour occuper le poste d’entraîneur principal aux Pacers durant l’intersaison, avant de rempiler avec San Antonio, où elle figure en tête de la « short list » des potentiels successeurs de Gregg Popovich.

Avant la rencontre, Pop s’était exprimé sur l’apport de Becky Hammon au sein de son staff, assurant qu’il avait décelé l’état d’esprit de leader lorsqu’il l’a vu jouer pour la première fois.

« De toute évidence, elle a beaucoup d’aptitudes, et c’est pour ça que nous l’avons engagée », s’est-il remémoré. « Tout a commencé quand je l’ai vu jouer. C’était une meneuse, tout le monde dans l’équipe se référait à elle, elle était très confiante, très compétitive et dirigeait. Et quand j’ai appris à la connaître et qu’elle a participé à nos réunions d’entraîneurs avant son embauche, alors qu’elle était blessée après la saison, nous avons découvert sa passion pour le jeu, sa compréhension innée de ce qui fait gagner, de ce qui fait perdre, de ce qui est indispensable pour faire un programme. Elle a donc tous les outils nécessaires pour être un coach hors pair dans notre ligue ».

Les félicitations de LeBron James et Frank Vogel

Même son de cloche chez Frank Vogel, son homologue du soir aux Lakers : « C’est bien mérité ! Je lui ai parlé avant le match, et elle connaît son boulot, et sa présence est justifiée. Elle a du bagage, elle est intelligente et les gars ont beaucoup de respect pour elle. Elle sera une grande coach un jour. »

Elle reçoit aussi l’hommage de LeBron James : « Elle le mérite depuis des années, et Coach Pop’ lui en a offert l’opportunité. C’est magnifique de l’entendre aboyer pour des systèmes et des coups de sifflet. C’est quelqu’un de très passionnée. Bravo à elle et à la NBA ! »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |