Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.63CHI2.3Pariez
  • DET1.59HOU2.37Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Dwight Howard : « Je crois vraiment en Joel Embiid, et je veux l’aider à atteindre le sommet »

Le récent champion débarque à Philly avec de précieuses leçons sur l’engagement et le sacrifice.

Malgré leur « sweep » au premier tour des playoffs, les Sixers ont préféré changer d’entraîneur et de direction que de noyau dur. La franchise veut croire au potentiel de son duo de All-Stars, avec un Ben Simmons qui était de plus blessé pour la postseason, et qui n’a que 24 ans, tandis que Joel Embiid n’a que deux ans de plus.

Le temps paraît long pour certains depuis le début du « Process », mais Philly veut bien entourer ce duo plutôt que de le casser. Arrivé il y a un an et demi, Tobias Harris doit s’imposer comme cette troisième lame de haut niveau, adroit de loin comme les recrues Seth Curry et Terrance Ferguson, qui masqueront les soucis du duo dans ce domaine. Le nouvel entraîneur Doc Rivers apporte avec lui une grande expérience et fait le voyage depuis Los Angeles avec Dwight Howard, qu’il a récupéré après son premier titre de champion.

Le pivot a redoré son blason aux Lakers et il arrive en Pennsylvanie pour jouer les mentors. Avec un exemple tout trouvé afin de guider Ben Simmons et Joel Embiid au sommet : LeBron James et Anthony Davis.

« Quand tu es prêt à te sacrifier, il se passe de bonnes choses pour toi en général »

Selon lui, tout commence par l’entente. « J’ai regardé AD et LeBron, tout ce qu’ils ont fait ensemble. Ils travaillaient ensemble, ils mangeaient ensemble, ils faisaient du vélo ensemble, on les appelait les frères. Ils étaient tout le temps ensemble » raconte Dwight Howard. « Je me dis : ‘Ok, Ben et Joel doivent être comme ça, ils doivent tellement se connaître sur et en dehors du terrain que ça doit être naturel quand ils jouent’. »

Les deux joueurs doivent savoir se sacrifier l’un pour l’autre, et savoir quand le faire. « Ok, Jo a besoin du ballon, je vais essayer de lui offrir un panier facile. Ben est frustré ? Laissez-moi poser un écran pour lui, afin de lui donner deux-trois dunks ou tirs près du cercle pour relancer la machine. Quand tu es prêt à te sacrifier, il se passe de bonnes choses pour toi en général » décrit le nouveau sage. « J’ai vu ça avec LeBron. Même quand il était en triple-double, il s’assurait de donner des ballons à AD. Je pense simplement que quand tu as deux gars qui sont prêts à faire tout ce qu’il faut pour gagner, ça remonte le moral de l’équipe. »

Malgré leur jeune âge, Joel Embiid et Ben Simmons sont plusieurs fois All-Stars et ont fait partie des All-NBA Teams : ils ont fait leurs preuves au niveau statistique, c’est désormais sur le plan collectif qu’ils sont attendus. 

« Je vois ça pour Ben et Jo. Ces deux gars ensemble, mettant leur égo et leur fierté de côté, et disant : ‘Hey, on est tous les deux ici pour la même mission : gagner un titre.’ Ça commence et ça finit par ‘nous’. J’ai vu ça avec LeBron et AD. Ils mettent tout sur leurs épaules. Ils savent qu’ils ont des joueurs autour, mais ils disaient que ça commençait par eux, qu’ils devaient tout le temps être sur la même longueur d’onde. Ils ont vraiment fait du bon boulot à ce niveau-là. »

« Joel a une belle chance d’être un des meilleurs de l’histoire à son poste »

Entre son départ d’Orlando, le « Big Four » avorté des Lakers, son déclin à Houston, et sa renaissance de l’an passé, le 1er choix de Draft 2004, qui fêtera ses 35 ans lundi avec son premier titre de champion, connaît son sujet.

« Je pense que j’ai toujours voulu gagner, avoir cette culture de la gagne où rien n’a d’importance sauf le titre. C’est quelque chose que j’aurais aimé me dire plus jeune. Une carrière passe vite donc il faut profiter de chaque moment, de chaque match. Je pense que les jeunes qu’on a ne peuvent rien prendre pour acquis parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver dans une carrière NBA. Il faut être à fond dans les moments où tu peux gagner, avoir du succès, dans une super équipe, avec une bonne ambiance. »

Ben Simmons et Joel Embiid risquent d’entendre souvent ces rappels tout au long de la saison, surtout le deuxième, avec qu’il il va travailler dans la raquette.

« Je vais le pousser tous les jours à penser qu’il est le meilleur, à l’entraînement, à la musculation, en match. Il a une belle chance d’être un des meilleurs de l’histoire à son poste. Je veux l’aider sur et en dehors des terrains. Je crois vraiment en lui, en son talent, en ce qu’il peut accomplir, et je veux l’aider à atteindre le sommet. »

Dwight Howard Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2004-05 ORL 82 33 52.0 0.0 67.1 3.5 6.5 10.0 0.9 2.8 0.9 2.0 1.7 12.0
2005-06 ORL 82 37 53.1 0.0 59.5 3.5 9.0 12.5 1.5 3.4 0.8 2.7 1.4 15.8
2006-07 ORL 82 37 60.3 50.0 58.6 3.5 8.8 12.3 1.9 3.0 0.9 3.9 1.9 17.6
2007-08 ORL 82 38 59.9 0.0 59.0 3.4 10.8 14.2 1.3 3.3 0.9 3.2 2.2 20.7
2008-09 ORL 79 36 57.2 0.0 59.4 4.3 9.6 13.8 1.4 3.4 1.0 3.0 2.9 20.6
2009-10 ORL 82 35 61.2 0.0 59.2 3.5 9.7 13.2 1.8 3.5 0.9 3.3 2.8 18.3
2010-11 ORL 78 38 59.3 0.0 59.6 4.0 10.1 14.1 1.4 3.3 1.4 3.6 2.4 22.9
2011-12 ORL 54 38 57.3 0.0 49.1 3.7 10.8 14.5 1.9 2.9 1.5 3.2 2.2 20.6
2012-13 LAL 76 36 57.8 16.7 49.2 3.3 9.1 12.4 1.4 3.8 1.1 3.0 2.5 17.1
2013-14 HOU 71 34 59.1 28.6 54.7 3.3 8.9 12.2 1.9 3.4 0.9 3.2 1.8 18.3
2014-15 HOU 41 30 59.3 50.0 52.8 2.7 7.8 10.5 1.2 3.3 0.7 2.8 1.3 15.8
2015-16 HOU 71 32 62.0 0.0 48.9 3.4 8.4 11.8 1.4 3.1 1.0 2.3 1.6 13.8
2016-17 ATL 74 30 63.3 0.0 53.3 4.0 8.7 12.7 1.4 2.7 0.9 2.3 1.2 13.5
2017-18 CHA 81 30 55.5 14.3 57.4 3.2 9.4 12.5 1.3 3.1 0.6 2.6 1.6 16.6
2018-19 WAS 9 26 62.3 0.0 60.4 2.7 6.6 9.2 0.4 3.8 0.8 1.8 0.4 12.8
2019-20 LAL 69 19 72.9 60.0 51.4 2.5 4.9 7.4 0.7 3.2 0.5 1.2 1.1 7.5
2020-21 PHL 15 18 62.1 42.9 52.8 2.4 5.5 7.9 0.9 3.1 0.2 1.8 0.8 6.9
Total   1128 33 58.7 16.0 56.5 3.4 8.8 12.2 1.4 3.2 0.9 2.8 1.9 16.6

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |  
A lire aussi