Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Bill Bertka, la mémoire vivante des Lakers

À 93 ans, cet ancien assistant de Pat Riley a vécu de l’intérieur les onze derniers titres de la franchise !

Il est arrivé dans la franchise en 1968 comme scout à mi-temps, et 52 ans plus tard, Bill Bertka va ajouter une 11e bague à son palmarès ! Né à Akron comme LeBron James et Stephen Curry, ce monsieur de 93 ans est une légende des Lakers, au même titre que Magic Johnson ou Jerry West. Assistant, coach intérimaire, mais aussi conseiller de la direction, il est aujourd’hui consultant, et à ce titre, il aura sans doute droit à sa bague.

De quoi comparer toutes ces équipes différentes qui ont atteint les sommets, alors même qu’il a eu sous ses ordres Wilt Chamberlain, Jerry West, Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson, Shaquille O’Neal et même Kobe Bryant.

« Nous comparons cette équipe à celle de notre époque (dans les années 80). Nous étions une très bonne équipe à l’extérieur, et celle-ci est exceptionnelle aussi en déplacement » souligne-t-il. « Cette équipe était aussi très douée pour jouer vite et accélérer, et je ne pense pas qu’il y ait déjà eu une équipe qui jouait aussi vite avec la régularité des Lakers des années 1980. Magic Johnson était le chef d’orchestre parfait pour cela. »

Assistant de Pat Riley dans les années 80, il était d’ailleurs aux premières loges lors des années « Show Time », et il est encore là, à l’entraînement, à venir discuter avec le staff de Frank Vogel et les joueurs.

Là encore, il peut aisément comparer LeBron James à son plus illustre prédécesseur, Magic Johnson. « Magic était un athlète et un basketteur tout à fait unique, et il avait des qualités physiques exceptionnelles » poursuit-il. « Il y avait cette connaissance du jeu, son esprit de compétition et ses qualités de leader, et ce qu’il était capable de faire en tant que meneur de 2m06 et 100 kilos.  LeBron peut jouer meneur de jeu, deuxième arrière, ailier, et même ailier-fort et pivot. Il a une grande polyvalence mais il a aussi les mêmes atouts que Magic. C’était particulièrement évident cette saison avec sa manière de diriger, et son jeu et sa motivation ont été des facteurs clés dans notre victoire. LeBron peut maintenant être considéré comme le meilleur joueur de l’histoire. On peut même le placer au-dessus de Michael Jordan. »

Plus que cet énième débat sur le GOAT, on retiendra que Bill Bertka est une encyclopédie du basket, et que son passé à tous les étages d’une franchise lui permet d’être respecté de tous. Il y a quatre ans, Pat Riley rendait hommage à ses qualités de formateur. « C’est quelqu’un que les joueurs ont toujours vraiment respecté. Il était tellement passionné de basket qu’on savait qu’il allait donner le meilleur de lui-même. Il a tout quadrillé : Wilt, (Jerry) West, Kareem (Abdul-Jabbar), Shaquille (O’Neal), Kobe (Bryant), et encore et encore pendant ces cinquante dernières années. Ils font tous partie des plus grands joueurs de l’histoire, et il les a aidés à y parvenir. »

Kobe Bryant : « Les Bertka et les Winter sont ceux qui ont vraiment fait bouger les choses »

Pour Pat Riley, « personne n’a plus contribué au basket » que Bill Bertka, et il y a encore trois ou quatre ans, il dirigeait des essais avant la Draft ou des entraînements. Avec la même passion. Plus jeune coach de l’histoire de la NCAA en 1957 alors qu’il n’avait que 30 ans, il était devenu en 1999, le coach le plus âgé de la NBA à 71 ans. Le temps de remplacer pendant un match Del Harris. « Il n’y a aucun doute sur sa passion, son amour pour le jeu et son amour pour les Lakers. C’est un éternel coach » estime Pat Riley. « Il n’a jamais eu peur de coacher qui que ce soit, de la star au gars du bout du banc. Et il sera toujours franc pour vous dire ce qu’il faut faire. »

Du côté des joueurs, on retiendra le témoignage de Shaquille O’Neal. « Ce qui m’a permis d’atteindre le niveau supérieur n’était pas l’entraînement ou les exercices, mais des discussions avec le grand Bill Bertka. Je n’ai jamais vraiment eu la chance d’échanger avec Kareem ou Wilt Chamberlain, mais Bill Bertka était ce témoin qui partageait des histoires. Tout le monde sait que j’aimais aller au milieu de la raquette pour faire mon jump hook. Un jour, j’ai été pris à deux et même si j’avais engagé ma jambe, je n’ai pas vraiment réussi à y aller. Bill m’a appelé dans son bureau et m’a montré des cassettes de Wilt. Il m’a dit : ‘Ils ont fait la même chose à Wilt, et il est allé ligne de fond et il a marqué plus de points’. »

Même reconnaissance chez le regretté Kobe Bryant, toujours en 2016.

« La portée de Bert’ sur le basket ne peut être sous-estimée » expliquait l’arrière sur NBA.com. « Ce sont des entraîneurs comme lui et Tex Winter qui ont vraiment guidé dans l’histoire ces entraîneurs qu’on connaît bien. Les Bertka et les Winter sont ceux qui ont vraiment fait bouger les choses. Il mérite bien plus de crédit qu’il n’en reçoit actuellement, et bien plus d’éloges qu’il ne reçoit actuellement.  »

Désormais, les Shaq et les Kobe ont laissé place à LeBron et Anthony Davis, et à 93 ans, l’enthousiasme reste intact. « J’ai vu les plus grandes équipes des Lakers. De celle de West, Baylor et Wilt, à celle de Magic, Kareem et Worthy, à celle de Kobe et Shaq, puis de Kobe et Gasol… et désormais celle de LeBron et Davis. C’est un intérieur unique pour le basket actuel. Ce n’est pas un joueur qui poste son défenseur. C’est quelqu’un qui évolue à mi-distance, et qui possède de remarquables qualités défensives. »

Et tant que Dieu lui donnera cette santé, il continuera d’être proche de la franchise. « Le secret, c’est de continuer à faire de l’exercice » conclut-il.

Visuel : NBA.com

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés