Pariez en ligne avec Unibet
  • WAS1.95MEM1.9Pariez
  • BOS2.45LA 1.58Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Frank Vogel, le leader de l’ombre

L’ancien coach des Pacers s’est effacé derrière LeBron James et Anthony Davis, et la réussite des Lakers tient également de cette relation de confiance.

Le 13 mai 2019, lorsque les Lakers ont nommé Frank Vogel pour remplacer Luke Walton, ils étaient peu nombreux à imaginer qu’il serait l’entraîneur qui ramènerait la franchise en finale NBA. L’ancien coach des Pacers sortait d’une expérience ratée avec le Magic, et beaucoup le voyaient se faire manger par Jason Kidd, son premier assistant.

Mais voilà, seize mois plus tard, la direction avait vu juste, et Frank Vogel était bien l’homme de la situation, capable de tirer le meilleur d’un groupe bâti autour de deux superstars, LeBron James et Anthony Davis, entourés de joueurs d’expérience, souvent revanchards, et surtout bons défenseurs.

« Frank est super. Il est incroyable » lance LeBron James. « Il faut voir ce qu’on a dû affronter cette année, c’était une course d’obstacles complètement dingue. Je ne vais pas en rappeler les détails, mais tout le monde peut se souvenir de ce qu’on a vécu depuis le début de saison jusqu’à aujourd’hui. Il a été capable de gérer tout ça, tout le temps. Il a toujours été notre pilier, et son staff a toujours été derrière lui. Je ne peux rien dire de plus que ça. Je suis simplement heureux d’être plus ou moins son coach sur le terrain et de commander mes coéquipiers avec le message qu’il souhaite faire passer. Je suis l’extension de sa pensée, et c’est génial. »

« Il est venu nous voir, LeBron et moi, avec beaucoup de questions et d’idées, et nous lui avons fait part de nos opinions sur certaines choses »

Pour Frank Vogel, comme pour Anthony Davis, il s’agira d’une première finale NBA, et le coach des Lakers a toujours cru en lui… Ironie de l’histoire, c’est donc avec LeBron James sous ses ordres qu’il y parvient alors que ce dernier lui avait toujours barré la route à l’Est.

« On y pense toujours… J’ai toujours espéré avoir une autre occasion. J’avais toujours confiance en moi, mais vous savez, mentalement, je suis loin de me dire que j’ai accompli quelque chose » explique Frank Vogel. « J’essaie juste de faire ma part du travail. De donner un plan à nos joueurs et de faire en sorte qu’ils jouent ensemble. Ce parcours, ce sont LeBron James, Anthony Davis et tous ces gars qui ont accepté leurs rôles, mais aussi la famille Lakers habituée à être dans cette situation, habituée à atteindre les Finals et à gagner des titres. Cela faisait longtemps pour eux, et il y a eu des années difficiles sans playoffs. Donc tout ça, c’est pour eux. »

Puis Frank Vogel ne veut pas parler de lui et de sa gestion d’une grosse cylindrée, c’est Anthony Davis qui prend le relais pour louer les qualités de son coach.

« D’abord, merci à Frank ! Ensuite, il a fait un super boulot pour nous. Il a visé juste avec nous. Il est venu nous voir, LeBron et moi, avec beaucoup de questions et d’idées, et nous lui avons fait part de nos opinions sur certaines choses, mais on croit en lui. Il a passé des heures et des heures à regarder des vidéos, à décortiquer des matches, à disséquer des systèmes pour trouver ce qui serait le mieux pour nous. Pour trouver la meilleure recette pour réussir, et il a mis les bons joueurs au bon moment sur le terrain. Il croit en nous, et quand quelqu’un est chaud, et qu’il envisage de le remplacer, un gars peut lui dire de rester comme ça, et de laisser un cinq qui marche bien… Il a confiance en nous, et tout ce qu’on peut demander à un coach, c’est de croire en ses joueurs, et dans le même temps, on croit en lui. »

Cette confiance mutuelle est essentielle pour aller loin. « Il a fait du super boulot pour gérer les émotions, surtout quand tout le monde essaie de gagner. On veut être sur le terrain pour participer, mais je pense que les gars n’ont que du respect pour ses choix, sur qui joue, qui reste assis et qui entre en match. Car on sait que ses intentions sont bonnes, et qu’il essaie de nous faire gagner. Il a fait un boulot monstre avec son staff pour qu’on en arrive là. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Lebron James 35 34.5 50.4 35.8 69.5 0.6 7.5 8.1 7.8 3.8 1.1 0.6 1.6 25.5
Anthony Davis 23 32.8 53.3 29.3 71.5 2.0 6.3 8.4 3.0 2.0 1.3 1.8 1.8 22.5
Dennis Schroder 31 30.9 43.8 30.5 83.5 0.6 3.0 3.6 4.3 2.3 0.9 0.2 2.7 14.4
Montrezl Harrell 35 24.0 63.0 0.0 75.2 2.3 4.1 6.4 1.1 1.1 0.7 0.7 2.1 13.7
Kyle Kuzma 35 25.6 44.1 36.3 65.7 2.0 4.5 6.5 1.1 1.5 0.4 0.7 1.7 11.1
Kentavious Caldwell-pope 31 25.9 44.1 40.8 84.1 0.5 1.8 2.3 1.4 1.1 0.8 0.3 1.6 8.8
Damian Jones 1 8.4 100.0 0.0 100.0 1.0 2.0 3.0 0.0 0.0 0.0 2.0 2.0 8.0
Talen Horton-tucker 31 17.4 43.6 28.1 81.8 0.3 2.1 2.4 2.0 1.3 0.8 0.6 2.0 6.9
Alex Caruso 28 19.9 42.6 38.8 71.4 0.6 2.1 2.6 2.4 1.1 1.1 0.2 1.8 5.8
Markieff Morris 29 16.4 38.8 29.9 69.0 0.7 2.9 3.7 1.0 0.6 0.2 0.2 1.6 4.9
Marc Gasol 35 20.1 40.3 36.5 80.6 0.7 3.4 4.1 2.0 0.9 0.5 1.3 2.3 4.8
Wesley Matthews 28 20.2 36.8 34.1 80.0 0.4 1.1 1.5 1.1 0.5 0.5 0.4 1.4 4.5
Quinn Cook 16 3.9 46.2 38.5 80.0 0.0 0.3 0.3 0.3 0.2 0.1 0.1 0.1 2.1
Devontae Cacok 4 4.3 100.0 0.0 0.0 0.2 1.0 1.2 0.0 0.5 0.5 0.0 0.0 2.0
Alfonzo Mckinnie 17 4.0 50.0 40.0 50.0 0.4 0.7 1.1 0.1 0.1 0.1 0.0 0.4 1.8
Kostas Antetokounmpo 3 6.4 33.3 0.0 50.0 0.7 2.0 2.7 0.0 1.7 0.3 0.7 1.0 1.0
Jared Dudley 9 5.6 40.0 50.0 0.0 0.4 1.1 1.6 0.3 0.2 0.0 0.0 0.3 0.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires