Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Preview Playoffs 2020 | Indiana (4) – Miami (5)

Indiana contre Miami, TJ Warren contre Jimmy Butler. Que demander de mieux pour ce premier tour des playoffs dans la conférence Est ?

Après la blessure de Domantas Sabonis et les tergiversations de Victor Oladipo, personne ne s’attendait à ce que les Pacers gagnent six de leurs huit matchs dans la bulle pour rentrer dans le top 4 de la conférence Est.

Mais c’était sans compter sur le coup de chaud de T.J. Warren ! Face au Heat, le troisième marqueur NBA à Orlando devra faire face à son meilleur ennemi, Jimmy Butler, qui avait été le premier joueur à réussir à le mettre sous l’éteignoir en début de semaine. Le Heat a fait le cours déplacement à Orlando avec un nouveau style.

Bam Adebayo est désormais pivot titulaire, offrant une plus grande flexibilité défensive à Erik Spoeltra et une attaque qui a trouvé son rythme au meilleur des moments.

EXTÉRIEURS

Difficile de comparer des meneurs de jeu tant les deux équipes multiplient les portes d’entrée en attaque.

Avec Victor Oladipo, Malcolm Brogdon et Aaron Holiday, Nate McMillan aligne ainsi trois meneurs/arrières dans son cinq de départ. Si le trio s’entend à merveille, les Pacers perdent en taille et ont souffert face aux extérieurs de Miami lundi dernier. Plutôt que Kendrick Nunn, c’est Goran Dragic qui devrait de son côté être propulsé titulaire pour ces débuts de playoffs, afin d’épauler l’homme à tout faire Jimmy Butler et le shooteur Duncan Robinson.

La défense de Miami a beaucoup plus switché dans la « bulle » qu’elle ne l’a fait pendant le reste de la saison régulière mais si Jimmy Butler est le défenseur principal sur T.J. Warren, Malcolm Brogdon, Aaron Holiday et Victor Oladipo devront en profiter pour dominer leurs adversaires, peu connus pour leurs prouesses défensives.

Jimmy Butler a également posé beaucoup de problèmes à la défense d’Indiana lors de chacune de leur confrontation cette saison. Les hommes de Nate McMillan devront donc avant tout limiter l’impact de l’ancien Sixer sur le déroulement du jeu de Miami pour pouvoir sortir vivant de ce premier tour.

Égalité

INTÉRIEURS

La paire Bam Adebayo – Jae Crowder a fait des merveilles depuis la titularisation de ce dernier. Erik Spoelstra donne beaucoup de liberté à son pivot et il n’est pas rare de le voir prendre un rebond, pousser la balle en transition, et délivrer un caviar de l’autre côté. Il est la plaque tournante du jeu de son équipe et continue de montrer tout l’étendue de son potentiel défensif que ce soit sur le porteur de balle, sur des switchs ou en deuxième rideau. Jae Crowder, quant à lui, tient son role de « 3&D » à merveille.

Face à eux, Myles Turner risque de souffrir. Que ce soit face à Bam Adebayo ou face à des arrières costauds comme Jimmy Butler et Jae Crowder, il pourrait avoir du mal à trouver un tir de qualité poste bas.

Son rôle en défense sera déterminant pour protéger le cercle mais l’espace crée par les shooteurs de Miami ne lui rendront pas la tâche facile. Son compère T.J. Warren devra lui confirmer ses deux semaines de folie à Orlando qui l’ont vu tourner à 31 points par match, 58% de réussite et plus de 50% à 3-points. Face à Jimmy Butler, Jae Crowder, Bam Adebayo et Andre Iguodala en sortie de banc, ce ne sera toutefois pas une mince affaire.

Avantage : Miami

LES BANCS

C’est là que ça commence à se corser pour Indiana. Justin Holiday et Doug McDermott sont des menaces de loin mais leurs carences défensives sont problématiques. T.J. McConnell est un meneur remplaçant solide qui apporte une certaine « grinta » mais derrière c’est le néant, en particulier au poste de pivot.

Miami en revanche peut compter sur des vétérans, Andre Iguodala, Kelly Olynyk, sans oublier les culottés Tyler Herro et Kendrick Nunn, mais aussi Derrick Jones Jr. Si le vainqueur du concours de dunk est rétabli de sa blessure au cou, il offre une menace en haute altitude difficile à défendre quand il joue aux côtés de plusieurs shooteurs.

Avantage : Miami

LES COACHES

Que ce soit Nate McMillan ou Erik Spoelstra, nous avons à faire à deux candidats au titre d’entraineur de l’année. Personne n’attendait en effet ces deux équipes à un tel niveau mais les deux techniciens ont su trouver la bonne formule pour rendre leur équipe dangereuse. Indiana joue avec intensité et se repose sur sa défense et sa solidarité, alors que Miami a su progresser pendant la coupure pour retrouver l’identité qui fait son succès depuis deux décennies, à savoir une rigueur et une défense de choc pour porter une attaque explosive.

Égalité

LA CLÉ DE LA SÉRIE

L’attaque des Pacers peut-elle faire jeu égal avec celle de Miami ? Le Heat et les Pacers ont un style de jeu diamétralement opposé. Miami joue avec un rythme élevé, avec trois shooteurs sur le terrain pendant 48 minutes et possède le deuxième meilleur pourcentage à 3-points de la ligue. Indiana se classe 6e mais est par contre avant-dernier en termes de quantité de 3-points tentés en moyenne par match. Les Pacers sont la 17e meilleure attaque de la ligue et se reposent sur Malcolm Brogdon, Victor Oladipo et TJ Warren pour marquer et ces trois joueurs vivent à mi-distance. Il sera donc dur pour Indiana de répondre coup pour coup à Miami. Leur seule chance de sortir de ce premier tour et de dominer le rythme de la rencontre et de forcer Miami dans une guerre de tranchées.

SAISON RÉGULIÈRE

27 décembre 2019 : Pacers – Heat (112-113)
8 janvier 2020 : Heat – Pacers (122-108)
10 aout 2020 :  Heat – Pacers (114-92)
15 aout :  Pacers – Heat (109-92)

3-1 Miami

VERDICT

Si les Pacers ont répondu à tous les coups du sort cette saison, compensant très bien l’absence de Victor Oladipo en début de saison puis celle de Domantas Sabonis dans la « bulle », il va falloir que les hommes de Nate McMillan affichent une solidarité à toute épreuve pour continuer sur cette voie dans les joutes des playoffs.

Beaucoup moins affaibli, le Heat semble ainsi disposer de davantage de ressources, même si la défense sur les extérieurs reste un point d’interrogation pour Erik Spoelstra et qu’Indiana va sans doute tenter d’en profiter.

Heat 4-2

CALENDRIER

Game 1 : mardi 18 aout à 22h00
Game 2 : jeudi 20 aout à 19h00
Game 3 : samedi 22 aout à 21h30
Game 4 : mardi 25 aout à 00h30
Game 5 : mercredi 26 aout (si nécessaire)
Game 6 : vendredi 28 aout (si nécessaire)
Game 7 : dimanche 30 aout (si nécessaire)


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Indiana Pacers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés