Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.81LA 2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Au lycée, Kobe Bryant a aussi eu son « Flu Game »

Touché par une grippe intestinale en février 1995, la jeune pépite de Lower Marion High School avait tenu à affronter Haverford dans un match important. Il y avait démontré son caractère.

Contrairement à toutes les autres anecdotes faisant le lien entre les carrières de Michael Jordan et Kobe Bryant, cette fois, on ne pourra pas dire que l’élève a copié le maître !

Parmi les matchs de légende de Michael Jordan, le « Flu Game » de la finale de 1997 est régulièrement cité. Or Kobe Bryant a lui aussi connu un épisode similaire, deux ans avant « His Airness », à l’époque de son année junior avec son lycée de Lower Merion, à l’occasion d’un match face à Haverford. Diminué par une grippe intestinale, la future star des Lakers avait tenu à jouer afin d’aider son équipe à gagner.

« Une fois, Kobe a eu la grippe et était assez malade. Il a insisté pour jouer parce que c’était un match important. Il s’est assis à l’autre bout du banc parce qu’il ne voulait pas propager les germes. Il a joué, et il a joué de façon fantastique. Il est retourné sur le banc, et j’ai vu qu’il avait une serviette autour des épaules mais qu’il frissonnait parce que ce n’était pas assez. Je lui ai donné mon châle, et il l’a porté. Mais combien de gamins auraient fait ça ? », a rappelé sa mère, Pamela Bryant, au sujet de ce fameux match de février 1995.

Une grande maîtrise… même des gestes barrière

Ses coéquipiers de l’époque poursuivent sur ce match pas comme les autres et cette mésaventure qui ne fait que confirmer toute la passion que Kobe Bryant pouvait avoir pour son sport de prédilection.

« Kobe vomissait avant le match et n’est pas venu avec nous pour l’échauffement, » se souvient Guy Stewart, aujourd’hui assistant à Lower Merion. « Pendant le match, il ne présentait pas beaucoup de symptômes. Mais je savais qu’il se sentait mal. On voyait qu’il n’était pas lui-même. Mais il s’est ressaisi et a quand même fait fort ».

La rencontre avait exceptionnellement été filmée en intégralité et les images sont similaires à celles de Michael Jordan face à Utah, notamment lorsque Kobe Bryant est sur le banc, avec un haut de survêtement et une serviette autour du cou, un sachet à la main dans lequel il crache régulièrement.

Une autre scène montre Kobe Bryant aux lancers-francs, faisant semblant de checker ses coéquipiers avec le sourire en coin, tel un ambassadeur du respect des gestes barrières avant l’heure.

36 points dont quelques actions de grande classe

Pour ce qui est du match en lui-même, Kobe Bryant n’a pas l’air dans sa meilleure forme, mais la maladie ne semble pas affecter son jeu tant le jeune lycéen paraît intenable.

Même s’il a sans doute été davantage ménagé que d’habitude, on peut le voir tout faire : attaquer le cercle, shooter à 3-points, à mi-distance dos au panier, faire la bonne passe au bon moment, contrer avec rage, le tout ponctué de quelques actions qui font lever la foule présente dans les travées du gymnase de Lower Merion.

« Il était malade comme un chien, » poursuit Dan Pangrazio, son coéquipier à Lower Merion pendant deux ans. Quand on y pense, avant et pendant le match, personne n’aurait pu jouer comme il l’a fait et il avait fait le show ce soir-là. Ça montrait juste sa volonté d’être compétitif et de toujours gagner ».

Alors que son équipe domine les débats tout au long de la rencontre et que la fin du quatrième quart-temps approche, Kobe Bryant conclut sa prestation d’un extraordinaire tomar avec la faute en prime avant de rejoindre le banc où il assiste à la fin du match avec sa serviette autour de la tête, son haut de survêtement et le châle de sa maman. La feuille de match, furtivement filmée, fait état de 36 points pour un Kobe diminué.

Autre scène rigolote, lorsque le buzzer retentit sur un succès 94-69 de Lower Merion High School, Kobe Bryant, alors au bout du banc, essaie de rester éloigné de ses coéquipiers et adversaires. Mais ceux-ci ne peuvent visiblement pas s’empêcher de venir le saluer, et Kobe, après avoir tenté d’éviter tout contact, finit par céder en serrant quelques mains, même celle du coach adverse. Déjà une superstar…

Le résumé du match

Le match en intégralité

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés