NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DET1:00
WAS
ATL1:00
CHI
NYK2:00
HOU
UTH2:00
DAL
SAS2:30
GSW
MEM4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.14DET5.75Pariez
  • WAS2.2ATL1.65Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Tim Duncan, la « force tranquille » sur le terrain comme sur le banc

Les vétérans comme Patty Mills et LaMarcus Aldridge peuvent compter sur un allié de choix pour perpétuer la « culture » des Spurs en la personne de Tim Duncan, désormais assistant-coach.

Patty Mills et LaMarcus Aldridge ont été invités à s’exprimer ces derniers jours, et tous les deux ont insisté sur l’importance de transmettre leur savoir aux plus jeunes et leur inculquer notamment les valeurs de la « culture des Spurs », franchise qui restait sur un rare exploit, celui de s’être qualifiée en playoffs chaque année depuis 22 ans.

« Mon rôle est de trouver un moyen d’éduquer les plus jeunes sur ce que représente la culture des Spurs, » a souligné Patty Mills. « L’environnement familial, comprendre à quel point ils sont importants pour la franchise. La culture de la gagne, l’altruisme et aussi le fait d’être un athlète et un joueur accompli ».

Une identité et une culture qui avaient réussi à séduire LaMarcus Aldridge en 2015 avec l’idée de pouvoir également jouer avec Tim Duncan aux côtés d’un « Big Three » historique.

« Je suis venu aux Spurs pour son organisation, pour l’intérêt que j’avais pour la franchise depuis la fac à l’université de Texas, » a-t-il rappelé. « On avait l’habitude d’aller voir des matchs à l’époque. Pour pouvoir jouer avec Tim et voir ce à quoi ça pouvait ressembler, mais aussi Manu (Ginobili), Tony (Parker) et pour coach Pop, c’était un ensemble. Juste de faire partie de cette équipe et cette culture, c’était important pour moi (…). Bien sûr, jouer avec Tim a été un honneur, je n’ai pris que du plaisir à le faire. Mais c’est aussi une vision d’ensemble et de pouvoir côtoyer toutes légendes de San Antonio que je regardais alors que j’ai grandi au Texas ».

L’autre gardien du temple

Depuis 2016, les Spurs ont dû apprendre à composer sans Tim Duncan, jusqu’à ce que ce dernier fasse son retour sur le banc l’été dernier, en tant qu’assistant-coach. Un renfort, un repère inestimable alors que San Antonio est toujours en pleine phase de transition. LaMarcus Aldridge a ainsi pris le relais de son aîné dans la raquette comme « Dream Tim » pourrait prendre un jour celui de son mentor sur le banc, Gregg Popovich.

Même si les joueurs doivent encore s’habituer à voir Tim Duncan prendre parfois la planche pour dessiner un système, comme ça a été le cas à Charlotte, Coach Duncan ressemble à peu de choses près au joueur, impassible.

« La plus grosse similitude est sa présence, » note Patty Mills. « Sans qu’il ait besoin de dire beaucoup de mots, chacun ressent sans aucun doute sa présence lorsqu’il est sur le parquet et dans le gymnase. Ce n’est pas donné à tout le monde, mais il a cette qualité, si on peut appeler ça comme ça. Quand il est à côté de toi, tu dois être sur le coup et c’est le même charisme qu’il avait en tant que joueur qu’il a aujourd’hui en tant qu’assistant. Timmy a fait un super travail pour sa première année de coaching, en étant connecté aux joueurs. Ça a été un plus important ».

Pour LaMarcus Aldridge, qui pointe quant à lui le côté « force tranquille » de son ancien coéquipier, Tim Duncan était fait pour devenir coach.

« C’est à peu près la même chose, tu vois ? Il est assez calme. Il coachait déjà quand il jouait, c’était comme un « joueur-entraîneur » sur un parquet. Donc j’ai le sentiment que c’est la même chose. Il va t’envoyer quelques blagues, venir pour essayer de jouer un cinq-contre-cinq dès qu’il le peut. S’il voit quelque chose, il va toujours revenir dessus. Pour moi, ça ne change rien parce qu’on a toujours agi comme ça, discuter de certains points sur le jeu, comment on pourrait faire, sa façon de voir les choses et vice-versa. Donc c’est pareil. Et même quand il jouait, il essayait de faire en sorte que je me sente à l’aise dans un nouveau système, une nouvelle équipe, des choses de ce genre. Il a été super là-dessus ».

Même éloigné des terrains, Tim Duncan pourrait bien rester le « visage du club » encore de longues années.

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Keldon Johnson 4 29.5 50.0 0.0 71.4 1.0 3.0 4.0 1.8 1.8 1.0 0.0 3.0 18.2
Jakob Poeltl 4 32.0 72.1 0.0 28.6 6.2 4.5 10.8 3.5 2.0 1.0 1.2 3.0 16.0
Dejounte Murray 4 35.1 37.0 21.4 57.1 0.8 8.2 9.0 9.0 2.2 2.2 0.5 3.0 15.2
Lonnie Walker 4 25.5 45.8 38.5 87.5 0.0 3.5 3.5 3.2 1.0 0.8 0.2 1.8 15.2
Derrick White 4 32.4 43.5 31.8 75.0 0.0 3.2 3.2 6.5 1.8 2.0 1.0 2.2 13.2
Devin Vassell 4 24.9 46.3 45.0 25.0 1.2 2.8 4.0 2.0 0.5 1.8 0.0 2.2 12.0
Doug Mcdermott 4 25.8 50.0 45.5 100.0 0.2 1.8 2.0 0.8 0.5 0.0 0.0 0.8 11.5
Keita Bates-diop 3 13.9 54.5 33.3 0.0 0.0 3.0 3.0 0.0 1.0 0.7 0.0 1.3 4.3
Drew Eubanks 4 12.8 58.3 0.0 100.0 1.2 3.2 4.5 1.8 1.8 0.5 0.5 1.8 3.8
Joshua Primo 2 2.9 100.0 100.0 0.0 0.5 0.0 0.5 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 2.5
Tre Jones 3 4.6 60.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.3 0.3 0.0 0.0 0.0 2.0
Thaddeus Young 2 6.2 33.3 0.0 0.0 0.5 0.0 0.5 0.5 1.0 0.0 0.0 1.0 1.0
Bryn Forbes 4 8.5 8.3 10.0 0.0 0.0 0.8 0.8 0.2 0.5 0.0 0.0 0.5 0.8
Jock Landale 2 2.6 0.0 0.0 50.0 0.5 0.0 0.5 0.5 0.5 0.0 0.5 0.0 0.5

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires