Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA va étudier la plainte puis le comportement de Mark Cuban

Pour sa sortie sur l’arbitrage après la défaite des Mavericks contre les Hawks, le propriétaire de la franchise texane risque une grosse sanction. Pas une surprise pour cet habitué des amendes.

La colère, la réclamation, avant une sanction ? Tel pourrait être le triptyque autour de Mark Cuban. Le propriétaire des Mavericks a laissé exprimer sa colère sur Twitter suite à la défaite des Texans à Atlanta. Dans la foulée, la franchise a déposé une réclamation pour que cette fin de match confuse soit rejouée.

Maintenant que la réclamation est sur la table, les deux équipes ont cinq jours pour présenter des arguments à Adam Silver, le patron de la NBA. Ensuite, ce dernier prendra sa décision.

C’est alors qu’une possible sanction pourrait intervenir, nous apprend ESPN. Quand le dossier sera clos, la ligue ouvrira une enquête sur les propos de Mark Cuban. « Nous allons tout revoir dans sa totalité », annonce Mike Bass, le porte-parole de la ligue, alors que le propriétaire était aussi venu deux fois sur le terrain, lors des arrêts de jeu, pendant les dernières minutes de la rencontre…

En parlant de « bordel » et de « même merde depuis 20 ans » concernant l’arbitrage, Mark Cuban s’expose forcément à de lourdes sanctions, mais c’est un habitué. Rappelons-le : le milliardaire accumule plus de deux millions de dollars d’amendes depuis sa prise de pouvoir à Dallas.

Il avait, par exemple, écopé de 600 000 dollars d’amende pour avoir assumé publiquement un « tanking » en 2018, ou 500 000 dollars en 2002 pour (déjà) des grosses critiques sur l’arbitrage.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dallas Mavericks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés