NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL
DEN3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.36DEN3.4Pariez
  • MIA2.26BOS1.7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Evan Fournier : « Qu’est-ce que c’est d’être All-Star ? »

Evan Fournier au All-Star Game ? Nous avons posé la question au membre du Magic avant de partir dans un débat avec l’intéressé sur le vote pour le match des étoiles.

À un mois du All-Star Game de Chicago et alors que les débats sur les sélections pour le match battent leur plein, un nom, celui d’Evan Fournier, semble absent de toutes ces discussions. Le Français est pourtant essentiel dans une équipe actuellement septième à l’Est. Certes, il ne fait pas partie des meilleurs marqueurs de la ligue. Il n’est pas le joueur le plus spectaculaire, et il joue dans un marché de petite taille. Mais son impact sur le record du Magic, en particulier lors de la blessure de Nikola Vucevic, devrait lui permettre d’être dans la liste des joueurs à envisager.

Nous sommes donc aller poser à son coach et à ses coéquipiers deux questions. Est-ce qu’Evan mérite d’être All-Star ou du moins d’être considéré ? Et, est-ce qu’il le sera ?

Pour Mo Bamba, la réponse est doublement oui. « Il y a eu une période en début de saison ou il enchainait les matchs à 25-30 points. Il a mis l’équipe sur ses épaules quand nous avons eu beaucoup de blessures et il est l’une des raisons majeures pour laquelle nous sommes où nous sommes donc oui je pense qu’il devrait au moins faire partie de la conversation, » nous dit-il. « Et si les votants font leur devoirs, je pense qu’il le sera et il le mérite. »

Steve Clifford a lui été plus évasif mais a tenu à souligner le travail qu’Evan Fournier avait effectué pendant l’été pour mettre toutes les chances de son côté avant la saison.

« Il est arrivé en super forme après avoir joué la Coupe du Monde. Il a bossé dur avant la compétition avec Steve Hetzel (assistant coach au Magic) et sa saison est la suite logique de sa Coupe du Monde. Il est beaucoup plus adroit que la saison dernière et il marque de façon beaucoup plus efficace, » concède-t-il.

Et l’intéressé dans tout ça, qu’en pense-t-il ? Nous lui avons donc posé les mêmes questions. S’en est suivi un long débat sur le All-Star Game et ce qu’il représente, mais également sur les critères de vote et sur les chances de voir Rudy Gobert présent à Chicago. Voici la discussion dans son intégralité.

« Il y a tellement de politique, de joueurs qui méritent de le faire et qui ne vont pas le faire »

Evan, vous réalisez la meilleure saison de votre carrière. Compte tenu de vos performances, nous avons demandé à votre coach et à certains de vos coéquipiers s’ils pensent que vous méritez d’être dans la discussion pour le All-Star Game. Qu’en pensez-vous ?

Sincèrement ? Je m’en tape… Franchement, ouais je joue bien mais… tu sais j’ai lu une citation de Brad Stevens qui a parlé dernièrement et qui a dit qu’évoluer à un niveau de All-Star c’était beaucoup plus important, parce qu’ils ont trois gars qui sont potentiellement dans la course, et j’ai trouvé cette phrase très juste. J’ai toujours dit que je voulais évoluer à un très haut niveau et c’est ça qui m’importe. Il y a tellement de politique, de joueurs qui méritent de le faire et qui ne vont pas le faire. Je pense à un gars comme McCollum par exemple qui pourrait le faire depuis quatre ans déjà… Ce qui est important, c’est de bien jouer. Après il y a le vote des coaches… Mais, quand tu vois que Tacko Fall est cinquième (6e du froncourt à l’Est lors du dernier pointage chez les fans)… c’est pas ça qui est important. Ce qui est important, c’est de se concentrer sur les victoires et sur sa performance, d’être bon et de pouvoir aider l’équipe.

Vous mentionnez C.J. McCollum et pour moi, vous êtes dans une situation similaire cette saison. Il y a sûrement des joueurs qui méritent, comme Bradley Beal et Trae Young, mais qui sont dans des équipes qui ont des bilans beaucoup plus négatifs qu’Orlando, et pourtant ils vont sûrement être choisis. Est-ce que le fait d’être septième de votre conférence…

Tu sais, tout dépend de tes critères. C’est indéniable que Bradley Beal et Trae Young, ils sont très très forts. Après est-ce que tu privilégies le talent ou… tu vois, c’est un équilibre. C’est pour ça que je te dis, il y a tellement de paramètres qui rentrent en compte. Est-ce que c’est si important que ça ? Non…. Après, c’est un rêve de gamin de le faire, bien sûr. Mais voilà, j’ai 27 ans… ce qui m’importe c’est de progresser. J’ai franchi un palier cette année, je suis conscient que je peux en franchir un autre, un grand, et c’est tout ce qui compte.

Rudy Gobert est au cœur de la discussion. Pensez-vous qu’il sera finalement All-Star cette année ?

Franchement… c’est compliqué. Encore une fois, ça dépend de pleins trucs. Si tu me parles de talent, celui de Utah qui sera pris à 100%, c’est Donovan (Mitchell), c’est leur leader…

Parce qu’il brille en attaque et qu’il est plus flashy que Rudy ?

Non, non, ce n’est pas qu’un attaquant, il les porte, il en fout quand même 25 par match. C’est leur meilleur joueur. Rudy, il est extrêmement important pour Utah, très clairement, mais celui qui sera pris de Utah, c’est Donovan. Après est-ce qu’ils vont en prendre deux ? C’est ça la question. Est-ce que Rudy c’est un des meilleurs intérieurs au monde ? Bien sûr, et ça il le sait. Et c’est pour ça que je te dis, au final c’est un rêve de gamin et c’est pour ça que c’est dur mentalement parce qu’on te fout tellement ça dans la tête « All-Star, All-Star, All-Star ». Mais tu peux demander à Rudy, s’il a le choix entre aller en Finals NBA et faire le All-Star Game…

« Pour moi, la question fondamentale de ce débat c’est : « Être un All-Star, c’est quoi ? Qu’est-ce que c’est d’être All-Star ? » et tout dépend de ça »

Bien sûr, bien sûr. Mais à ce moment-là, pourquoi utiliser une sélection pour le All-Star Game comme une carotte dans un contrat ou pourquoi tenir compte des sélections au All-Star Game quand on discute d’une potentielle entrée au Hall of Fame. Pour moi, ça ne fait pas sens, il y a un décalage entre…

Il y a clairement un décalage et c’est pour ça que je te dis que… se concentrer là-dessus, est-ce que c’est si important que ça ? C’est un rêve de gosse parce que quand tu regardes le All-Star Game, ça fait rêver. Mais genre l’année dernière, il te foute deux vétérans dans le match… Il y a tellement chose qui rentre en compte. Joue bien, joue bien. C’est ça le plus important. On fait du basket pour gagner… J’espère du fond du cœur, parce que c’est mon pote, que Rudy le fera mais je ne sais pas… Et puis là il y a Towns qui revient et fout 25 points par match, est-ce qu’ils ne vont pas le mettre ?

Mais Karl-Anthony Towns, il a à peine joué 25 matchs cette saison…

Je suis d’accord avec toi mais si tu me parles de talent pur, Towns il taffe, tu vois. C’est compliqué, c’est compliqué. J’espère du fond du cœur qu’il le fera, vraiment.

Du coup, pensez-vous qu’il y a un problème dans la façon dont on présente la NBA au grand public, en mettant l’accent sur le scoring à outrance ? Est-ce qu’il n’y aurait pas un bénéfice à éduquer les fans sur l’impact qu’un joueur comme Rudy peut avoir sur un match par exemple ?

Pour moi, la question fondamentale de ce débat c’est : « Être un All-Star, c’est quoi ? Qu’est-ce que c’est d’être All-Star ? » et tout dépend de ça. Si tu me dis qu’être un All-Star c’est avoir le plus d’impact dans un match, ben Rudy il est All-Star tous les jours. Est-ce que tu me dis que c’est faire gagner son équipe ? Est-ce que tu me dis que c’est poser le plus de problèmes à la défense en terme de scoring et avoir le plus de talent ? Tu vois ce que je veux dire. C’est une question de point de vue.

Aurait-on alors besoin d’une définition plus claire des critères de sélections plutôt que de les ouvrir à la subjectivité des fans, des médias et même des coaches ?

Non, non, je pense juste qu’il y a un décalage entre… bon les fans complétement, ils sont complétement à la ramasse, mais même entre les médias et les coaches. Ils ont une vision totalement différente des joueurs et de l’impact qu’ils peuvent avoir. Malheureusement, les médias ont un vrai impact sur la perception d’un joueur. La plupart du temps, cette perception, elle n’est pas bonne. Parce que… ils ne sont pas sur le terrain, parce qu’il y a plusieurs facteurs qui rentrent en compte et si t’es pas dans le game, tu ne peux pas comprendre.

Propos recueillis à San Francisco.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés