Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA1.74NEW2.09Pariez
  • PHI1.06GOL8.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Un nouvel accord collectif pour la WNBA, avec une très forte hausse des salaires

Des salaires très largement revus à la hausse, des meilleures conditions de voyage ou au niveau du congé maternité… La WNBA a fait de gros efforts pour le prochain accord collectif.

Voilà des mois que la WNBA et le syndicat des joueuses négocient un nouvel accord collectif. Les basketteuses voulaient des salaires très largement revus à la hausse, et elles ont été entendues d’après les grandes lignes du nouveau CBA, qui doit désormais être ratifié par les propriétaires et les joueuses.

La version féminine de la NBA annonce ainsi une hausse de 53% des revenus pour les joueuses, en comptant les salaires et les bonus possibles, avec notamment 750 000 dollars à se répartir lors d’un tournoi de mi-saison…

+83% pour le salaire maximum

Le salaire de base passe ainsi de 75 000 à 130 000 dollars alors que le salaire maximum grimpe pour sa part de 117 500 dollars à 215 000 dollars. Avec les bonus, les meilleurs basketteuses de WNBA pourraient ainsi toucher jusqu’à 500 000 dollars par an, soit plus du triple de ce qu’elles pouvaient toucher avec l’accord collectif précédent !

Ce nouvel accord, qui débutera cette saison et se terminera en 2027, apporte également des améliorations sur le plan du voyage, toutes les joueuses devant disposer d’une chambre individuelle en déplacement et de places « Premium Economy » en avion, ou au niveau du congé maternité, avec un salaire garanti pendant celui-ci.

« Nous avons abordé ces négociations avec un programme axé sur les joueuses, et je suis heureuse que cet accord garantisse des augmentations substantielles en termes de rémunération et des avantages progressifs pour les femmes de WNBA », explique la commissionner, Cathy Engelbert. « Je tiens à remercier les joueuses, dirigées par la présidente de leur syndicat, Nneka Ogwumike, le comité exécutif du WNBPA, ainsi que la directrice générale du WNBPA, Terri Jackson, pour leur travail acharné, leur pensée novatrice et leur professionnalisme tout au long du processus. Je tiens également à remercier le Comité des relations de travail et le Comité directeur de la ligue pour leur investissement, leur engagement et leur leadership, alors que nous avons hâte de travailler ensemble pour faire de la WNBA une entreprise durable et prospère pour les générations futures de basketteuses ».

Une ligue qui doit toujours trouver son équilibre financier

Du côté du syndicat des joueuses, on est également très satisfait, mais on met aussi l’accent sur les promesses de la WNBA de mieux mettre en avant la ligue, afin de pérenniser ces salaires revus à la hausse.

« Nous avons trouvé un terrain d’entente qui confirme les intentions de la ligue et des joueuses d’apporter non seulement des améliorations significatives aux conditions de travail et à l’expérience professionnelle globale, mais aussi d’améliorer l’aspect business de la WNBA grâce à une planification stratégique et un marketing qui permettront à la WNBA d’être mise en avant toute l’année », détaille Nneka Ogwumike, la présidente du syndicat.

Car si l’enjeu est bien de faire de la WNBA un championnat particulièrement attractif pour les joueuses, il faudra que ça passe aussi par une hausse des revenus issus des diffuseurs et du marketing. Pour l’instant, la ligue perd ainsi près de 10 millions de dollars par an, et cette hausse générale est donc un pari pour la NBA/WNBA.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés