Summer
league
Summer
league
CHI96
MIL89
NYK90
CHA94
BOS114
MIA119
PHI64
DET63
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kemba Walker découvre l’ivresse des sommets

L’ancien meneur des Hornets n’était pas habitué à gagner autant de matchs et il adore ça. Il en est à dix de suite avec les Celtics.

En huit saisons à Charlotte, Kemba Walker a gagné 245 matches et en a perdu 360. 60% de défaites. Pour sa première saison du côté de Boston, le meneur de Team USA a perdu son premier match avant d’enchaîner dix victoires de suite ! Un équilibre nouveau pour la nouvelle star des Celtics. « Je n’ai jamais gagné autant de matches de suite. Je n’ai jamais connu un tel début de saison, » lance-t-il. « J’adore ce que je ressens après chaque match ! »

L’affaire était pourtant mal embarquée cette nuit. Menés 25-10, les Celtics ont réussi à revenir au score mais n’ont jamais réussi à distancer des Warriors accrocheurs. À l’image de son équipe, Kemba Walker a eu du mal à trouver son rythme. Il a entamé le dernier quart-temps à 1 sur 11 aux tirs avant de régler la mire pour répondre à plusieurs salves de Golden State dans les dernières minutes.

« Son crossover suivi du stepback à 3-points juste après son retour en jeu nous a fait un bien fou, » confirmait Brad Stevens. « Il est incroyable depuis le début de la saison mais en particulier en fin de match. Kemba vous donne toujours l’impression que vous avez une chance de gagner parce qu’il met toujours des gros tirs. »

Une nouvelle fois, l’ancien Hornet n’a pas dérogé à cette règle, marquant 14 de ses 20 points dans le dernier quart-temps, à 5 sur 8 aux tirs. Dans le vestiaire après la rencontre, il expliquait que rien n’avait changé entre le début et la fin du match, et qu’il lui fallait simplement garder confiance.

Les défaites ont forgé son caractère

« Je prends beaucoup de tirs chaque jour pour être prêt pendant les matchs et j’ai juste confiance dans le travail que je fournis, » disait-il. « Et en fin de match, je veux tellement gagner que l’adresse devient plus mentale qu’autre chose. Je veux juste gagner et quand c’est le moment de gagner, mon esprit de compétiteur prend le dessus. »

Alors que les Celtics possèdent actuellement le meilleur bilan de la NBA, Kemba Walker n’a pas oublié que lors de son arrivée dans la Ligue, il était à la place de ces jeunes Warriors. Et cet apprentissage par les défaites lui a permis de se forger un caractère et une éthique de travail encore plus solide.

« Je me suis retrouvé dans ce genre de situation et ça vous rend humble, » confesse-t-il. « Pour moi, ça m’a donné envie de bosser encore plus dur pour devenir le meilleur joueur possible. Je suis reconnaissant d’avoir eu cette expérience. C’était difficile mais avec du recul, ça m’a permis de devenir qui je suis aujourd’hui. »

Et grâce à ça, il peut encore plus apprécier le succès qu’il connait avec Boston dans ce début de saison.

Propos recueillis à San Francisco.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *