Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.26NEW3.9Pariez
  • IND1.2POR4.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Kendrick Nunn à son rythme

Puissant et en contrôle, l’arrière de Miami a impressionné pour son premier match en NBA, alors que Jimmy Butler était absent pour lui ouvrir les portes du cinq majeur.

Si Dion Waiters est aussi frustré à Miami, c’est qu’il est désormais derrière deux rookies dans la rotation d’Erik Spoelstra : Tyler Herro et Kendrick Nunn. Comparé à Lou Williams cet été par le Heat, ce dernier a confirmé lors du premier match de la saison ses capacités offensives, avec 24 points à 10/18 en 27 minutes face à Memphis.

« Kendrick joue à ce rythme de quatrième quart-temps pendant toute la rencontre », apprécie son coach. « Il ne se précipite pas, il ne laisse pas les adversaires lui rentrer dedans. C’est ce qui fait de lui un joueur efficace, qui perd peu de ballons. On a confiance en lui pour trouver un tir, peu importe les circonstances, parce qu’il joue sur un rythme contrôlé, mais qu’il met toujours la pression sur la défense ».

En vrai « slasher », gaucher, Kendrick Nunn a ainsi continuellement réussi à se rapprocher du cercle de Memphis grâce à une grosse puissance physique. Il semble surtout toujours en contrôle, comme sur cette action où, poussé ligne de fond et alors que le ballon semble lui échapper, il parvient à garder la maîtrise du cuir, avant de se retourner pour finir près du cercle. Sa marque de fabrique, à entendre un Erik Spoelstra impressionné.

Deux facs, pas de place à la Draft et la G-League avant la NBA…

« Je ne l’ai jamais vu agir comme s’il était stressé ou sous l’effet de la pression. Que ce soit lors de la préparation pour la Summer League ou en Summer League. Mais c’est un jeune joueur âgé et expérimenté, et c’est une des raisons qui fait qu’on l’apprécie. Après ses années à la fac, une année pro, il a un jeu et des aptitudes mâtures ».

Car Kendrick Nunn a en effet 24 ans. L’arrière a donc un an de plus que Justise Winslow, deux de plus que Bam Adebayo et quatre de plus que Tyler Herro, le joueur le plus jeune de l’effectif floridien.

Après trois ans de progression à la fac d’Illinois, il avait en effet été exclu après avoir plaidé coupable pour des faits de violence conjugale. Parti à l’université d’Oakland, il avait dû patienter une saison complète avant de pouvoir rejouer et s’il avait brillé en tournant à 25.9 points par match, il n’avait pas trouvé preneur lors de la Draft 2018.

Il avait ensuite rejoint la franchise des Warriors en G-League, avant de filer au Heat, en avril dernier.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés