NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les matchs des Rockets boycottés en Chine suite au tweet de soutien à Hong Kong de Daryl Morey ?

En prenant parti pour les manifestants de Hong Kong sur les réseaux sociaux, le GM des Rockets s’est attiré les foudres chinoises. Et les conséquences pourraient être énormes pour le club.

Après l’été mouvementé connu par les Rockets, Tilman Fertitta se serait sans doute passé d’une polémique en présaison. Mais son GM, Daryl Morey, a affiché son soutien pour Hong Kong et la réplique chinoise a été violente.

Assailli de messages, le dirigeant a supprimé son tweet alors que le patron du club tentait d’éteindre les flammes.

De quoi fragiliser la position de Daryl Morey, le marché chinois étant essentiel pour les Rockets ? Pas du tout, selon le milliardaire. « J’ai le meilleur GM de la ligue. Tout va bien entre Daryl et moi. Il y a eu un énorme retour de flamme et je voulais juste être clair dans le fait que notre club ne prenait pas position sur le plan politique. Nous sommes ici (au Japon) pour jouer au basket et pas pour offenser les gens ».

Le problème, c’est que les conséquences du tweet du GM se font déjà sentir pour les Rockets. La ligue chinoise de basket, dont Yao Ming est le président, a annoncé ne plus vouloir aucune collaboration avec le club alors que la SPDB, une banque de Shanghai, a coupé ses liens promotionnels avec la franchise. Et les choses pourraient encore empirer puisque Tencent, diffuseur sur les réseaux Web et mobile de la NBA en Chine, pourrait ne plus proposer les matchs des Rockets tant que Daryl Morey n’aura pas fourni une explication « raisonnable » pour son tweet…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés